Cette tuile pose désormais la question d’une éventuelle participation de Mathieu Van der Poel au week-end d’ouverture belge. Le Néerlandais, vainqueur de la première étape, devait logiquement faire l’impasse sur le Circuit Het Nieuwsblad et Kuurne-Bruxelles-Kuurne puisqu’il était présent aux Émirats arabes unis.

Cette perspective semble peu probable puisqu’Alpecin-Fenix a promis, dans un communiqué, que "les membres de l’équipe entreprendront d’autres tests dans les jours à venir, tout en restant isolés". Une participation de Mathieu Van der Poel au week-end d’ouverture belge reste néanmoins faisable, auquel cas le Néerlandais devrait se soumettre à un test rapide vendredi, la veille de la course, conformément aux règles mises en place par Flanders Classics. "Nous sommes convaincus que s’il respecte à la fois l’UCI et le protocole de nos fédérations, il pourra prendre le départ", a d’ailleurs twitté Tomas van den Spiegel, le président de Flanders Classics.