Cyclisme Le Néerlandais devrait encore assurer le spectacle entre Louvain et Overijse.

Après avoir fait une pause le week-end dernier, Mathieu van der Poel est de retour aux affaires. Et les spectateurs de la 59e Flèche brabançonne peuvent s’attendre à une course spectaculaire. "Mathieu ne vient pas à Louvain pour s’entraîner. Lors de chaque course à laquelle il participe, il veut faire de son mieux. Il va certainement mouiller son maillot ce mercredi. Il court toujours pour gagner et ce sera encore le cas lors de la Flèche Brabançonne" , a expliqué Michel Cornelisse.

Les performances du champion des Pays-Bas lors du Grand Prix de Denain, d’À travers les Flandres ou du Tour des Flandres donnent en effet raison à son directeur sportif. D’autant que le champion du monde de cyclo-cross va aborder la semi-classique belge avec une certaine fraîcheur. "Je ne doute pas un seul instant que Mathieu aurait joué un rôle lors de Paris-Roubaix. Mais nous avions mis en place un programme pour le garder en forme et cela ne passait pas par toutes les classiques" , a avancé le directeur sportif de Corendon-Circus.

Après s’être encore imposé la semaine dernière sur le Circuit de la Sarthe, Mathieu van der Poel va pouvoir se tester sur les côtes de la Flèche brabançonne avant l’Amstel Gold Race, son grand objectif du printemps, dimanche prochain. "Je serai ravi de courir là-bas avec le maillot de champion des Pays-Bas. De toute façon, si j’avais fait Roubaix, je n’aurais pas pu me préparer correctement pour cet objectif. Je ne voulais pas me surcharger non plus. C’est pourquoi je suis en paix avec ce choix. Et puis, j’aime aussi conserver un objectif pour la saison prochaine" , a récemment expliqué le Néerlandais au Het Nieuwsblad. Avec ou sans Paris-Roubaix, Mathieu van der Poel a de toute façon déjà largement marqué de son empreinte le printemps 2019. En attendant la Flèche brabançonne et l’Amstel Gold Race…