Alors que Wout Van Aert a décidé de faire l'impasse sur l'ultime course de préparation au Tour des Flandres, et que Julian Alaphilippe doit encore se décider sur une éventuelle participation de dernière minute, les deux attractions au départ d'A travers la Flandre étaient Tadej Pogacar et Mathieu van der Poel.

Et le Néerlandais se présente avec des ambitions: "Je me sens bien, j'ai eu une bonne préparation et une bonne semaine de compétition à Coppi et Bartali. Je suis content de retrouver les classiques flamandes" a-t-il dit au micro d'Eurosport à quelques minutes du départ. "C'est mon dernier grand test aujourd'hui, surtout au vu du parcours et du plateau présent qui est assez relevé. Le parcours se prête à une belle course: ce n'est pas très long, les difficultés s’enchaînent... cela pourrait se décanter loin de l'arrivée. Pogacar et d'autres pourraient être des alliés de circonstances pour dynamiter la course."

A ces déclarations, l'équipe Alpecin-Fenix a ajouté un tweet en citant son leader: "Je cours pour gagner, c'est ce que nous allons essayer de faire aujourd'hui".



Le Slovène était évidemment l'autre coureur très demandé à la zone de départ. Le Slovène est plus prudent que Van der Poel: "Je ne sais pas trop à quoi m'attendre. J'espère faire une bonne course et avoir de bonnes jambes." Mais il n'est certainement pas là pour faire de la figuration: "J'espère être dans le coup dans les bosses et sur les pavés, je suis assez impatient. C'est vrai qu'à mes débuts chez les pros, je ne pensais pas trop aux classiques. Je n'y ai jamais vraiment brillé chez les jeunes. Mais voilà, j'essaye de relever de nouveaux défis et d'être bon sur toute sorte de courses. Vous savez, j'aime le vélo et c'est agréable de venir ici, au pays du vélo."