Cité aux côtés de Julian Alaphilippe et Wout van Aert dans la liste des grands favoris à la victoire sur cette première étape du Tour, Mathieu van der Poel a franchi la ligne d’arrivée de Landerneau en 20e position après avoir un temps essayé de mener la chasse derrière le Français dans les deux derniers kilomètres de la Fosse-aux-Loups. "Je n’avais tout simplement pas les jambes pour faire mieux et l’histoire est donc assez simple dans ce cas, commentait le coureur de chez Alpecin-Fenix resté prostré sur son guidon pendant un long moment et visiblement très déçu. Je savais qu’Alaphilippe allait tenter de placer son attaque dans la première partie de la montée finale car c’était celle qui convenait le mieux à ses qualités et qu’il lui aurait ensuite été bien plus compliqué de créer un écart. Mais lorsqu’il est passé à l’offensive, je n’ai pas pu l’accompagner. Il était tout simplement le plus fort sur cette première étape et ce n’est pas un scandale de terminer derrière lui…"