Le Néerlandais Mathieu van der Poel (Alpecin-Fenix) a remporté dimanche son deuxième Tour des Flandres, après son succès en 2020. Au terme d'un parcours long de 272,5 kilomètres entre Anvers et Audenarde, Van der Poel et Tadej Pogacar ont porté le suspense à son comble en attendant le plus longtemps possible pour lancer le sprint, après le retour inattendu des deux poursuivants le Néerlandais Dylan van Baarle (INEOS Grenadiers) et le Français Valentin Madouas (Groupama-FDJ), finalement 2e et 3e. Pointé comme favori du jour, le Slovène Pogacar (UAE Emirates), qui disputait son premier Ronde, a dû se contenter de la quatrième place. De nombreuses attaques ont animé la course dès le départ. Neuf coureurs ont finalement obtenu carte blanche du peloton après quelque 15 bornes : les Belges Sébastien Grignard (Lotto-Soudal), Stan Dewulf (AG2R-Citroën), Lindsay De Vuylder (Sport Vlaanderen-Baloise), les Néerlandais Taco van der Hoorn (Intermarché-Wanty-Gobert) et Mathijs Paaaschens (Bingoal-Pauwels Sauces WB), les Italiens Manuele Boaro (Astana) et Luca Mozzat (B&B Hotels-KTM), le Suisse Tom Bohli (Cofidis) et l'Allemand Max Kanter (Movistar). L'avantage des fuyards a rapidement augmenté pour atteindre 4:00 après 100 km. Les hommes de tête ont conservé leur avantage dans les premières difficultés de la journée.

Nathan Van Hooydonck est sorti en éclaireur des Jumbo-Visma avec l'Allemand Jonas Koch (BORA-hansgrohe) dans le Molenberg, à moins de 100 kilomètres de l'arrivée. Un autre groupe est ensuite revenu sur les deux hommes à 90 kilomètres de l'arrivée, avec Jannik Steimle, Gianni Vermeersch, Ben Turner, Mick van Dijke, Alex Kirsch, Zdenek Stybar, Ivan Garcia, Olivier Le Gac, Marco Haller, Alberto Bettiol et Mads Pedersen qui a relancé l'allure dans le Berg Ten Houte (km 197). Tim Wellens, Kevin Geniets et Conor Swift ont ensuite rejoint le groupe de tête.

Le regroupement général s'est produit dans le Vieux Quaremont alors que Pogacar plaçait une puissante accélération qui faisait tout exploser et le propulsait aux avant-postes. Une trentaine d'hommes, avec les principaux favoris, allaient se lancer dans le premier passage du Paterberg, difficulté marquant les 50 derniers kilomètres. On retrouvait dans le groupe, entre autres, Mathieu van der Poel, Jan Tratnik, Stefan Küng, Lads Pedersen, Tom Pidock, Tiesj Benoot, Ben Turner, Michael Matthews, Ivan Garcia, Christophe Laporte et Tadej Pogacar.

Le Britannique Fred Wright et le Néerlandais Dylan van Baarle ont pris un avantage à l'approche du Koppenberg (km 46). La difficulté mythique du parcours du Ronde a ensuite vu se lancer derrière le duo, Mathieu van der Poel, Valentin Madouas et Tadej Pogacar qui avait donné une deuxième puissante accélération dans la côte pavée. Les cinq coureurs se sont regroupés dans le Taaienberg (km 37), après une nouvelle impulsion de Pogacar.

L'écart des cinq leaders était de plus d'une minute à 25 kilomètres de l'arrivée. Les relances à l'arrière, notamment de Benoot, Teuns et Küng, se succédaient alors dans le groupe de chasse, à l'approche du deuxième et dernier enchaînement Vieux Quaremont-Paterberg. Pogacar et Van der Poel se sont isolés dans la première des deux difficultés pour se lancer en duo, après le Paterberg, dans les 13 derniers kilomètres, poursuivis, à 35 secondes, par le duo van Baarle-Madouas.

Dans le dernier kilomètre, Van der Poel a temporisé au maximum, avec Pogacar dans sa roue, quitte à laisser revenir van Baarle et Madouas et à lancer son sprint, laissant Pogacar enfermé et devant se contenter, déçu, de la quatrième place. Le Néerlandais, récent vainqueur d'A Travers la Flandre, a ainsi inscrit son nom pour la deuxième fois au palmarès de Tour des Flandres après s'être classé 2e en 2021 derrière Kasper Asgreen et premier en 2020 devant Wout van Aert, grand absent du jour en raison d'une infection au coronavirus.


Revivez le Tour des Flandres: