Vanendert encore si précieux 

Cyclisme

J. Gil.

Publié le

Vanendert encore si précieux 
© EPA

Le Limbourgeois a attaqué dans le final avant d’aider Gilbert


BRUXELLES Comme sur les classiques ardennaises, Jelle Vanendert a été d’un soutien précieux pour Philippe Gilbert. Sans le grimpeur limbourgeois, la tâche aurait en effet été bien plus ardue pour le Liégeois, qui aurait été empêtré dans les aléas d’une course tactique dans le groupe de tête de dix coureurs.

Mais Jelle Vanendert lui a permis de rester dans les roues, tandis que son coéquipier d’Omega Pharma-Lotto se mettait à plat ventre pour revenir sur Carlos Barredo dans les derniers kilomètres.

“J’y ai mis toutes mes dernières forces” , commentait sur Sporza le vainqueur de l’étape du Plateau de Beille, sur le dernier Tour de France. “Sans moi, cela aurait sans doute été plus compliqué pour Phil, en effet.” Mais Vanendert ne s’est pas contenté de ce boulot. Avant cela, il avait attaqué dans le Col d’Arkale, soit à une vingtaine de kilomètres de l’arrivée, pour revenir d’abord sur Devolder, avant de partir avec Zubeldia. “J’ai accéléré trois fois pour mettre la pression sur les autres membres du groupe de tête” , poursuit Vanendert. “Et pour être sûr qu’on ne doive pas rouler derrières les autres. Et, au bout du compte, tout s’est déroulé à la perfection.”

Jelle Vanendert s’est aussi dit un peu surpris d’être encore à ce niveau-là. “Après une courte nuit et surtout une semaine de critériums, on n’a pas eu le temps de se reposer !” termine-t-il.



© La Dernière Heure 2011

Vos articles Sports

Newsletter Sports+

Fil info