Actuellement en stage en altitude, dans les montagnes italiennes, avec son équipe Deceuninck-Quick Step, Remco Evenepoel est revenu sur la longue période sans course, sur le confinement. Comment l’a-t-il vécu ? "Je l’ai passé avec de l’entraînement, du repos et du temps avec ma famille", a-t-il commenté. "Cela a été le résumé de mon lockdown. Au matin, je me suis toujours entraîné quelques heures. Une fois rentré à la maison, je prenais un petit lunch avant de me reposer dans l’après-midi. Ensuite, je cuisinais un peu avec ma petite amie pour le souper."

Il s’est aussi détendu avec quelques loisirs. "Comme la Playstation ou des séries Netflix. J’ai par exemple commencé et regardé les sept saisons de "Sons of Anarchy", une super série que j’ai beaucoup aimée et que je recommande !"

Sur le site de son équipe, il est aussi revenu sur son Muur Challenge, soit gravir cinquante fois le Mur de Grammont. "Je voulais faire quelque chose d’inhabituel", détaille le champion d’Europe du contre-la-montre. "Pour moi, le Mur de Grammont est la montée la plus connue de toutes la Flandre. Ses pavés ont une telle histoire ! Ce n’est pas si loin que chez moi. Et cela n’a pas été facile ! Je ne vais pas mentir, j’ai éprouvé un moment difficile après trente montées. Mais à la fin, mes parents m’ont amené des bonnes frites ! Cela a été un des meilleurs moments de cette longue journée, et une chouette manière de savourer ce que j’avais réalisé."

Remco Evenepoel va reprendre la compétition sur le Tour de Burgos, le 28 juillet.