Le coureur avait été contrôlé mardi soir à 203 km/h au lieu de 110 km/h sur l'autoroute A8 à hauteur de Nice

NICE Le coureur cycliste kazakh de l'équipe Astana Valentin Iglinskiy sera jugé en septembre par le tribunal correctionnel de Nice (sud-est) pour délit de grande vitesse et conduite sous l'empire d'un état alcoolique, a-t-on appris samedi de source judiciaire.

Le coureur, qui n'a pas participé au Tour de France contrairement à son frère Maxim avec lequel il vit à Monaco, avait été contrôlé mardi soir à 203 km/h au lieu de 110 km/h sur l'autoroute A8 à hauteur de Nice, avec un taux d'alcoolémie supérieur au plafond autorisé: 0,64 mg d'alcool par litre d'air expiré.

Etant étranger, Valentin Iglinskiy avait dans un premier temps dû s'acquitter d'une consignation de 1.875 euros. Une interdiction préfectorale temporaire de conduire en France pendant quatre mois lui a été signifiée jeudi.

Dans un communiqué publié vendredi, l'équipe Astana a indiqué que son coureur s'excusait pour ces infractions qu'il "regrette profondément".

© La Dernière Heure 2011