Cyclisme

Viviani surpuissant

Le coureur Deceuninck – Quick-Step a remporté, avec la manière, la première étape du Tour Down Under. Au terme d’un sprint décousu, l’Italien a devancé Max Walscheid (Sunweb) et Jakub Mareczko (CCC). Peter Sagan (8e) et Caleb Ewan (23e) ont déçu. La deuxième étape reliera, mercredi, Norwood à Angaston, sur une distance raccourcie de 27 km en raison des températures extrêmes attendues avec près de 40°C.

Quintana minimise son prochain duel avec Chris Froome

Le coureur Movistar a évoqué le prochain Tour de Colombie (12 au 17 février), où il devrait croiser la route du Britannique de Sky, lors d'une conférence de presse tenue à Bogota lundi. "Il est très tôt pour commencer à réfléchir à différentes stratégies. Vous voudrez voir comment nous allons et comment fonctionne chaque équipe, mais en vérité, Chris Froome ressemble à tous les autres rivaux. Il viendra sûrement avec les mêmes objectifs que moi: commencer sa saison et accumuler les kilomètres pour arriver au Tour de France en très bonne forme", a expliqué Nairo Quintana.

Le Tramadol banni

Comme elle l'avait annoncé l'été dernier, l'UCI a décidé d'interdire l'utilisation de cette substance en compétition dans toutes les disciplines cyclistes à compter du 1er mars prochain. Antidouleur de la catégorie des opioïdes synthétiques, le Tradamol a souvent été utilisé, depuis 2012, dans le cyclisme comme ont démontré les conclusions du programme de surveillance de l'Agence mondiale antidopage. En cas d'infraction, le coureur risque une simple amende pour un premier test positif, cinq mois de suspension en cas de récidive et jusqu'à neuf mois au terme d'un troisième contrôle. Dans le cas ou trois coureurs d’une même équipe commettraient cette infraction dans la même période de 12 mois, la formation serait suspendue pour une période de 1 à 12 mois par la Commission Disciplinaire de l'UCI. "La prise de Tramadol entraîne deux types d'effets secondaires: des nausées, de la somnolence et de la perte d'attention (qui majorent le risque de chute en course) d'une part, et une dépendance progressive à la substance avec risque d'addiction d'autre part", a expliqué l'UCI.

Samuele Manfredi est sorti du coma

Le jeune Italien de l'équipe Groupama-FDJ Continental a pu être réveillé par les médecins de l'hôpital de Pietra Ligure qui estiment que ses jours ne sont plus en danger. "Maintenu dans un coma artificiel suite à un grave accident lors d'une sortie d'entraînement le 10 décembre 2018, Samuele Manfredi s'est réveillé lundi. Souffrant également d'un traumatisme crânien, les derniers examens ont révélé que l'hématome avait diminué, mais reste cependant encore présent", a annoncé son équipe dans un communiqué. Samuele Manfredi va désormais entamer une longue revalidation.

Brajkovic plaide la contamination

Le coureur d’Adria Mobil, contrôlé positif à la methylhexaneamine lors du Tour de Croatie 2018, a été suspendu 10 mois ce lundi par l'UCI. Mais le coureur slovène a indiqué que le dopage n’était pas, selon lui, intentionnel. "Je savais que la suspension était inévitable, mais mon objectif principal était que l'UCI accepte le fait que ce soit involontaire en raison d'un produit contaminé. Ils ont accepté mes arguments. Maintenant, même si ce n'était pas intentionnel, cela ne devait pas être pris à la légère, c'est pourquoi ils ont proposé une suspension de 10 mois", a indiqué le vainqueur du Critérium du Dauphiné 2010.

Bouhanni débutera à Valence

Le Vosgien, actuellement en stage à Calpe (Espagne) avec son équipe Cofidis, a annoncé son programme pour le début de saison. Le vainqueur d’étape sur la dernière Vuelta débutera avec le Tour de Valence (6 au 10 février) avant de poursuivre au Tour d'Oman (16 au 21 février).