Cyclisme

Il n’y aura donc pas de doublé Tour de Wallonie-Grand Prix de Wallonie. Après avoir dominé le TRW cet été, Loïc Vliegen n’est pas parvenu à remporter la course d’un jour ce mercredi. "J’ai attaqué dans la montée de Tienne-aux-Pierres, mais le rythme était assez élevé, ça roulait un peu trop vite", explique le coureur de la formation Wanty-Gobert. "Le vent a été assez mal mis toute la journée. Il soufflait de face. Notamment dans la montée de Lustin, dans laquelle cela attaque généralement, ce qui n’a pas été le cas cette fois. Dans ces conditions, j’aurais peut-être dû m’économiser pour la citadelle de Namur, car j’ai laissé des cartouches avec mon attaque. C’est dommage, car les sensations étaient très bonnes. Mais j’ai sans doute voulu trop bien faire, j’étais nerveux."