David Gaudu (Groupama-FDJ) a remporté la 17e étape du Tour d'Espagne entre Sequeros et Alto de La Covatilla samedi. Au classement général, Primoz Roglic (Jumbo-Visma) conserve son maillot rouge pour 24 secondes et est pratiquement assuré de remporter la deuxième Vuelta de sa carrière au terme de la dernière étape dimanche entre l'Hipódromo de la Zarzuela et Madrid.

Dès les premiers kilomètres, une échappée de 34 coureurs s'isolait en tête de la course. Un groupe où l'on retrouvait notamment Stan Dewulf et Tosh Van der Sande, les coureurs de Lotto Soudal, Rémi Cavagna (Deceuninck-Quick Step) ou encore Guillaume Martin (Cofidis), détenteur du maillot de meilleur grimpeur.

Dans une étape usante avec six ascensions au total, le groupe de tête se réduisait au fil des kilomètres et ils n'étaient plus que 22 au moment d'aborder l'Alto de la Garganta, l'avant-dernière ascension de la journée.

Sous l'impulsion de Movistar, le peloton, qui a compté jusque 5 minutes de retard, réduisait l'écart à 1:30. Moment choisi par Marc Soler (Movistar) pour sortir du peloton à 30 kilomètres de l'arrivée et intégrait le groupe de tête à 20 kilomètres de la ligne.

Avant la montée de l'Alto de La Covatilla, la dernière difficulté de la journée, un groupe de trois coureurs s'isolait en tête: Gino Mäder (NTT Pro Cycling), Ion Izagirre (Astana) et Mark Donovan (Sunweb). Derrière, David Gaudu (Groupama-FDJ) partait en contre et s'isolait en tête à 4 kilomètres de l'arrivée pour remporter sa deuxième étape cette année sur la Vuelta devant Gino Mäder et Ion Izagirre.

Derrière, Richard Carapaz (Ineos Grenadiers), deuxième du général à 45 secondes de Roglic, tentait une attaque et creusait l'écart sur Roglic. L'Equatorien ne reprenait que 20 secondes au Slovène qui conserve le maillot rouge et est sur le point de remporter sa deuxième Vuelta au terme de la dernière étape, promise aux sprinters, dimanche entre l'Hipódromo de la Zarzuela et Madrid (139,6 km).