Avant un weekend important en vue du classement général, Primoz Roglic (Jumbo-Visma) a endossé le maillot rouge de leader en remportant vendredi la 10e étape du Tour d'Espagne, disputée entre Castro Urdiales et Suances. Après 185 kilomètres, le Slovène a levé les bras au sommet d'une côte de 1,5 km à 5,9%. Pour sa troisième victoire sur cette Vuelta, Roglic a devancé l'Autrichien Felix Grossschartner (BORA-hansgrohe) et l'Italien Andrea Bagioli (Deceuninck-Quick Step). Jasper Philipsen (UAE Emirates) a terminé 9e et premier Belge.

Comme souvent depuis le début de cette 75e Vuelta, les attaques se sont enchaînées en début de journée dans l'espoir d'accrocher l'échappée. Le Belge Brent Van Moer (Lotto Soudal), qui dispute son premier grand tour à 22 ans, y est parvenu.

En compagnie de l'Espagnol Jonathan Lastra (Caja Rural-Seguros) et des Néerlandais Pim Ligthart (Total Direct Energie) et Alexander Molenaar (Burgos-BH), ils ont compté jusqu'à 12 minutes d'avance. Mais le peloton a progressivement mis la machine en route, reprenant les fuyards à 16,3 km de la ligne.

Le Français Rémi Cavagna (Deceuninck-Quick Step), accompagné un temps par le Portugais Ivo Oliveira (UAE Team Emirates), a tenté sa chance à 9 km de l'arrivée. Le 'TGV de Clermont-Ferrand' a finalement été repris à 1,6 km de la bosse finale.

Malgré une attaque dans les derniers hectomètres du Français Guillaume Martin (Cofidis), Primoz Roglic a une nouvelle fois fait étalage de sa puissance en côte. Le Slovène de 31 ans a signé son 10e succès de la saison, le 45e de sa carrière.

Vainqueur avec un petit écart sur ses poursuivants, Roglic profite des 10 secondes de bonification promises au vainqueur pour revenir dans le même temps que l'Équatorien Richard Carapaz (Ineos-Grenadiers), 14e du jour. Le Slovène enfilera 'la roja' samedi grâce à ses meilleurs résultats sur les 10 premières étapes. L'Irlandais Dan Martin (Israel Start-Up Nation) est 3e du général à 0:25.

La Vuelta est à la veille d'un weekend qui pourrait s'avérer décisif dans l'optique du maillot rouge. En effet, deux journées dantesques attendent le peloton. Samedi, la 11e étape, longue de 170 kilomètres entre Villaviciosa et l'Alto de la Farrapona, offrira quatre ascensions de première catégorie. La victoire se jouera après une montée finale de 18,6 km à 5,7% de moyenne.

Dimanche, le mythique Angliru (12 km à plus de 10%) sera le théâtre de l'arrivée d'une 12e étape qui s'annonce courte et explosive (109,4 km).