Vuelta: une dernière chance pour les Espagnols d’éviter le fiasco

À l’entame de la vingtième étape, qui se court ce samedi, l’Espagne n’a pas remporté encore la moindre étape.

Vuelta: une dernière chance pour les Espagnols d’éviter le fiasco
©AFP

Une anomalie à laquelle il va sans doute falloir mettre un terme à l'occasion de cette dernière étape de montagne tant le contre-la-montre final de dimanche ne semble pas destiné aux coureurs ibériques. Enric Mas (Movistar), deuxième du général, semble être le mieux armé pour sauver l'honneur espagnol. "Je pense que beaucoup de coureurs voudront essayer et il y aura un gros combat. Ce sera une journée très importante, qui devra être bien planifiée", a assuré le Majorquin.

Cette journée éprouvante, comprenant cinq ascensions répertoriées dans les cent derniers kilomètres pour près de 4 200 mètres de dénivelé positif, pourrait jouer un rôle prépondérant dans l'attribution des places d'honneur. "Samedi, ce sera en mode survie. Jeudi, j'ai déjà senti que je payais mes efforts", a expliqué Egan Bernal (Ineos-Grenadiers) à Monforte de Lemos. Le Colombien, actuellement cinquième du général, peut encore espérer monter sur le podium à Saint-Jacques-de-Compostelle à condition d'effectuer un beau rapproché avant le contre-la-montre.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be