"On a écrit un moment d’histoire": les équipiers d'Evenepoel submergés par l'émotion

Cette victoire est aussi celle des équipiers du prodige brabançon.

Les équipiers de Remco Evenepoel n’ont pas cherché à cacher leur immense émotion. Depuis que leur leader a franchi la ligne d’arrivée du Puerto de Navacerrada, samedi en fin d’après-midi, ils sont en lévitation.

De tous, Ilan Van Wilder est sans doute celui qui a versé le plus de larmes. Il faut dire que pour Ilan, cette Vuelta exceptionnelle a beaucoup de signification. "On a tendance à oublier qu'il s'agissait de mon premier grand tour et que je n'ai pas beaucoup roulé durant deux ans, explique-t-il. Pour moi aussi, c'est une grande victoire. Je suis arrivé à la Vuelta sans véritable base foncière ; je manquais de compétition. En tenant le coup pendant trois semaines, je me suis prouvé que j'ai ma place dans cette équipe. C'est un moment historique. Il y a eu des doutes au début. Puis, avec les départs d'Alaphilippe et de Serry, on a senti la pression augmenter sur nos épaules. Mais on a pu la gérer. On peut être fiers. On a écrit un moment de l'histoire de Quick-Step Alpha Vinyl et du cyclisme belge."

Louis Vervaeke fait passer un message

Louis Vervaeke tenait, lui, à faire passer un message. "Ce serait bien qu'on soit positif avec Remco, même quand cela va moins bien, dit-il. La presse l'a beaucoup critiqué, il a démontré qu'il pouvait le faire. Ses résultats parlent pour lui : quand tu gagnes Liège, la Clasica et la Vuelta à 22 ans, il n'est pas nécessaire de parler. Remco est un talent particulier dont il faut prendre le plus grand soin, ce que nous faisons. Et même les grands athlètes lisent la presse. Quand cela ira moins bien pour lui, et cela arrivera, j'espère que ceux qui critiquent s'en souviendront. La perte de deux équipiers, Serry et Alaphilippe, a compliqué notre mission mais nous avons mis les bouchées doubles pour aller au bout. Les Movistar ont essayé une dernière fois mais nous avons contrôlé la course, je trouve, avec beaucoup de maturité. Quand on a un leader pareil pour qui tout semble facile, c'est évidemment plus simple. Remco était le meilleur coureur de cette Vuelta."

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be