Le Belge de la Lotto-Soudal fait de son équipier et compatriote le favori de la course.

Tim Wellens est confiné à Monaco. Nos confrères de la RTBF ont pu le joindre pour préfacer le Tour des Flandres virtuel, qui se disputera ce dimanche à 15h30 et sera retransmis en télévision, sur Sporza. Les 32 kilomètres de cette course sur rouleau correspondent aux 32 derniers kilomètres du véritable Tour des Flandres. Pourtant, c'est bien depuis son balcon, face à la Méditerranée, que Tim Wellens va affronter les douze autres coureurs en lice, dont De Gendt et Evenepoel, les deux favoris de l'épreuve.

Car dans cette version virtuelle, les pavés ne sont pas pris en compte. Pas plus que l'importance de savoir "frotter" pour se placer avant les monts. "C'est un handicap pour moi car le positionnement fait partie des mes principales qualités. En revanche, c'est un avantage pour Thomas, qui n'aime pas ça", explique Wellens. "Il faudra juste pousser les watts. Ce sera la seule tactique: sur les rouleaux, pousser plus de watts dans les montées que sur le plat. Je vais m'installer sur ma terrasse car c'est important d'avoir une bonne ventilation. Je vais aussi installer deux ou trois ventilateurs le temps de la course."

Et Wellens de livrer un pronostic: "Thomas est super motivé et il va rouler pour gagner. J'en fais mon favori et je suis content d'avoir une chance d'être dans l'équipe du vainqueur. Vous verrez, il sera très proche de la victoire."

Celui qui a de "bons contacts avec Stuyven et Matthews", histoire de se chambrer un peu avant cette course virtuelle, bénéficiera d'une soigneuse à temps plein puisque Sophie, sa compagne, pourra le ravitailler à tout moment. "Elle sera ma soigneuse", sourit l'éphémère maillot à pois du dernier Tour de France.