Jusqu’ici, Paris-Roubaix n’avait jamais vraiment souri à Wout van Aert (13e en 2018, 22e l’année suivante et 7e la saison dernière).

Malgré trois semaines sans course et un arrêt complet de huit jours à cause du coronavirus, le champion de Belgique s’est emparé de la deuxième place alors que la plus grande incertitude entourait sa participation jusqu’à trois jours de la reine des classiques. "Je suis surpris avec ce résultat et heureux quand je vois cela, c’est le meilleur résultat que je pouvais espérer", avoua le Belge à sa descente du podium. "Avec ma préparation et les circonstances que vous savez, je suis vraiment content d’être sur le podium."

Wout van Aert répète qu’il partait dans l’inconnu et n’espérait pas un tel résultat.

"Non, non, il faut arrêter, je n’ai pas bluffé en disant que j’avais un rôle libre et que je n’étais pas leader unique au départ", continua-t-il. "J’ai été malade et j’ai tout fait pour arriver ici dans la meilleure forme possible. Dès les premiers secteurs pavés, j’étais toujours bien placé, mes sensations étaient bonne mais ensuite, j’ai eu un peu trop de malchance et pourtant, j’étais encore là dans la finale. Je ne peux avoir aucun regret. Dylan van Baarle un des plus forts certainement, si nous étions revenus sur ses talons, je pourrais avoir des regrets mais il nous a repoussés à près de deux minutes. Chapeau à lui, mais on le savait qu’il est très fort."

Rassuré sur son état physique et heureux de sa forme actuelle, le coureur de Jumbo-Visma a décidé d’ajouter Liège-Bastogne-Liège à son programme.

"Je vais courir dimanche prochain", dit-il. "C’est l’avantage que je peux retirer d’avoir été malade. On avait dit qu’on verrait après la course, ce dimanche soir, comment je m’étais débrouillé. Je pense que j’étais en bonne forme donc, maintenant, une bonne récupération et je disputerai une grande classique en plus. Les jambes tournent mieux que je croyais, avec cette forme, je suis impatient d’être à Liège dimanche prochain."

Mathieu van der Poel: "Pas les jambes pour faire mieux, très content pour van Baarle"

Le Néerlandais Mathieu van der Poel a été actif pendant toute la journée dans la 119e édition de Paris-Roubaix, dont il s'est classé 9e à 2:34 de son compatriote Dylan van Baarle au terme d'une course très disputée dont il était le favori au départ: "Ce fut une course assez étrange", a expliqué le Néerlandais d'Alpecin-Fenix. "Il a fallu sprinter dès le départ, avec le vent de travers, il a fallu ensuite faire la course pendant toute la journée. J'ai été bien couvert par mon équipe pendant toute la course. Les coéquipiers ont fourni un excellent travail. Je me sentais bien, mais je n'avais pas les jambes pour faire mieux, je l'avoue. Je suis très content pour Dylan van Baarle, que j'ai devancé au Tour des Flandres. C'est pour lui une très belle victoire à Roubaix."

Mathieu van der Poel effectuera prochainement un stage en Espagne. Il n'a pas encore confirmé sa participation au Giro.