Après le championnat du monde de cyclo-cross, Wout Van Aert a mis un terme à sa saison dans les labourés pour préparer la saison sur route et les classiques printanières, son premier gros objectif cette année.

Le week-end dernier, le vainqueur du dernier Milan-Sanremo a fait l'impasse sur les deux épreuves d'ouverture en Belgique et ne reprendra que samedi prochain à l'occasion des Strade Bianche. La raison ? Van Aert vient de boucler un stage intensif de 20 jours dans les Canaries.

Au menu du coureur, pas moins de 2.373 kilomètres en plus de 82 heures sur le vélo pour un total de 41.208 mètres de dénivelé positif.

Et au vu des données récoltées sur son compte Strava, Van Aert est en grande forme. Strava est une application très répandue parmi les cyclistes pros et amateurs qui calcule les temps effectués sur une certaine portion de route (souvent des ascensions) pour les comparer aux temps des autres utilisateurs sur cette même portion. Le coureur détenant le temps le plus rapide est considéré comme le KOM (pour King of the Mountain, soit meilleur grimpeur) sur ce segment de route.

À Tenerife, Van Aert pulvérise les temps les uns après les autres. Le Belge détient donc le meilleur temps sur pas moins de 14 segments de route sur l'île espagnole, le plus souvent sur des ascensions de trois à quatre kilomètres. Mais malgré ces chiffres impressionnants, on préfère rester prudent dans le camp Jumbo-Visma. "Le niveau de Wout est bon mais doit encore s'améliorer", a déclaré son entraîneur Marc Lamberts au Laatste Nieuws.

Celui-ci estime que son poulain a encore besoin de rythme de course pour arriver au top de sa forme. C'est la raison pour laquelle il disputera les Strade Bianche sans pression comme l'a confié Merijn Zeeman, manager sportif de sa formation au quotidien flamand: "Sur les Strade, il ne sera pas encore top. Par contre, à Sanremo, ce sera déjà mieux et le but est qu'il soit au top pour les classiques flamandes."