Ce qui a marqué les esprits, c'est la démonstration des Jumbo-Visma, van Aert, Primoz Roglic et Christophe Laporte se présentant ensemble sur la ligne d'arrivée, après avoir attaqué à quelque 6 km de celle-ci, dans l'ascension de la côte de Breuil-Bois-Robert, sans jamais être repris. "Je n'avais jamais connu cela", a déclaré Wout van Aert, qui a terminé 3e derrière Laporte et Roglic. "Franchir la ligne d'arrivée à trois, c'est quelque chose qu'il faut savourer, cela ne va pas arriver souvent".

"Nous avions comme plan de durcir la course dans cette côte", poursuit le champion de Belgique, tant pour mes chances de victoire que pour le classement de Primoz. Christophe a pris le relais de Nathan (Van Hooydonck) et je pense que nous avons amené tout le monde à la limite. Nous y sommes tout de suite allés à fond. J'ai dit à Christophe qu'il nous fallait doser nos efforts, car je craignais que tout s'écroule, mais j'ai ensuite encore pu en remettre une couche et on s'est retrouvé à trois au sommet".

Les Jumbo-Visma ont creusé l'écart et se sont présentés ensemble à l'arrivée. Roglic et van Aert ont décidé de laisser la victoire, et le maillot jaune, Laporte, qui les a rejoints cet hiver en provenance de Cofidis."Nous n'avons pas vraiment eu beaucoup le temps d'en parler", dit Wout van Aert. "La décision de laisser la victoire à Christophe a été facile à prendre. Il a mis tout le monde sous pression dans la montée. C'est vraiment mérité. C'est une belle victoire pour lui, dans son pays, avec en plus le maillot jaune. C'est même sa plus grande victoire je pense. Cela aurait été stupide de sprinter".