On avait quitté Wout Van Aert sur une septième place à Roubaix. Épuisé par une année aussi remplie que réussie, l’Anversois voulait prendre le temps de recharger les batteries, de faire le vide, avant de remettre le nez dans le guidon. Le repos a fait son œuvre et le vice-champion olympique a retrouvé l’envie de s’adonner à ses premières amours : le cyclo-cross. Avec son entraîneur, Marc Lamberts, ils ont cerclé de rouge le 4 décembre, date où il est censé reprendre la compétition dans les labourés de Boom.

Deux mois après être sorti de l’Enfer du Nord crotté de la tête aux pieds, Van Aert devrait, donc, prendre une nouvelle dose de boue ce samedi. Le conditionnel reste de mise parce qu’il souffre d’un léger refroidissement qui l’a empêché d’assister à la cérémonie (en très petit comité) du Vélo de cristal, mercredi soir. Mais son coach se veut, néanmoins, optimiste. "Il sera probablement apte à effectuer sa rentrée", nous a glissé Marc Lamberts.

Même si personne, chez Jumbo-Visma, ne veut prendre le moindre risque avec notre compatriote dont "la priorité est la saison sur route", l’idée d’un nouveau week-end sans compétition après l’annulation du cross d’Anvers, initialement programmé ce dimanche, ne l’enchante guère.