"Je ne vais pas dire que c'était facile car ce serait un manque de respect pour les autres", a réagi Van Aert après la course. Accompagné de Toon Aerts et Quinten Hermans dans le premier tour, le Sportif belge de l'Année 2021 a attendu le deuxième tour pour partir seul vers la victoire. "Avoir de bonnes jambes dès le début de course, c'était le scénario que j'espérais. J'étais concentré dès le premier virage. Dans le deuxième tour, Toon Aerts a commis une faute et j'ai pu creuser un bel écart. Je ne vais pas dire que c'était facile car ce serait un manque de respect pour les autres. J'avais une bonne avance, mais cela ne veut pas dire que je n'ai pas souffert, que du contraire."

À Middelkerke, le coureur de Jumbo-Visma a mis fin à sa saison dans les labourés où il a décroché neuf victoires en dix courses. "C'était une saison courte et intense. C'est chouette que ma femme Sarah et mon fils Georges ont pu être présents. Heureusement que c'est encore possible en cette période. Bientôt, il y aura de nombreuses courses où nous serons séparés."

Avant de partir en stage avec Jumbo-Visma en Espagne lundi, Van Aert va d'abord fêter son titre comme il se doit. "Avec un paquet de frites avec tout dessus et à côté", a-t-il souri.

Laurens Sweeck se pare d'argent: "Un coup de boost pour les prochaines semaines"

Laurens Sweeck s'est donc emparé lui de la médaille d'argent dimanche. "Je ne pense pas que j'ai volé cette deuxième place", a-t-il assuré après la course. "Cette médaille d'argent va me donner un coup de boost pour les prochaines semaines", a confié Sweeck. "Le début de course a été difficile et j'ai rapidement dû boucher un écart. Pendant la période de Noël, je me suis un peu plus reposé. Cela m'a fait du bien et je suis en meilleure forme qu'avant les fêtes."

Sweeck a désormais les yeux rivés vers les Mondiaux prévus fin janvier à Fayetteville aux États-Unis. "Avec les absences de Van Aert et Van der Poel, chaque coureur va croire en ses chances et ce sera le cas pour moi aussi", a-t-il conclu.

Derrière Sweeck, Quinten Hermans s'est lui paré de bronze en prenant la troisième place. "Je ne pense pas avoir tiré le maximum de moi-même", a-t-il réagi. "Cette année, je m'étais préparé différemment en prenant plus de repos après Noël. C'est dommage car la deuxième place était encore possible même si ça ne change pas grand-chose."

À l'instar du coureur de Pauwels Sauces-Bingoal, Hermans espère maintenir sa bonne forme en vue des Mondiaux. "Le parcours de Fayetteville me convient bien (il y avait remporté la manche de Coupe du monde, ndlr.) et j'espère faire une bonne performance. Il y a une belle chance d'être champion du monde ou de monter sur le podium. Tom Pidcock sera le favori mais il ne roule pas comme Wout ou Mathieu."