Van Aert pense lentement à la saison de cyclocross et à l'année 2021. Ces deux dernières semaines, il s'est limité à quelques sorties à vélo avec des amis et à quelques joggings. "Je ne peux pas vraiment rester calme", a-t-il confié dimanche lors d'une visioconférence avec la presse. "Sarah a également dit que je n'étais pas vraiment calme. Avant, je pouvais le rester mais cela a beaucoup changé depuis ma mauvaise chute l'année dernière. Je n'ai pas vraiment eu besoin de deux semaines sans vélo et j'ai continué à m'occuper. Ce n'est pas que nous puissions faire beaucoup d'autres choses à cause du coronavirus en ce moment. Alors, on fait du vélo", a plaisanté Van Aert.

N'est-il pas fatigué après deux mois et demi de compétition intensive? "Vous êtes fatigué dans la tête. Si vous donnez à votre corps quelques jours de repos, vous êtes retapé rapidement après quatre ou cinq jours. Je n'étais pas très fatigué après cette saison non plus. C'était intensif, mais court. Je n'ai donc pas besoin de quatre ou cinq semaines de repos. Si vous éprouvez le désir de vous entraîner à nouveau, alors ça marchera bien. Je reprendrai donc dès demain (lundi) avec les programmes individuels d'entraînement. J'attends cela avec impatience". Van Aert entamera la saison de cyclocross avec l'Urban Cross à Courtrai le 28 novembre. Son programme dans les labourés n'est pas encore complètement fixé, mais il est déjà sûr d'être à Herentals le 23 décembre, au GP Sven Nys le 1er janvier et du Cross du Flandrien à Hamme le 23 janvier.