Comme ses collègues, empêchés de courir depuis deux mois, Yves Lampaert trouve le temps long.

"Je ne suis pas le premier à vous le dire, mais c’est vraiment bizarre de ne pas courir", explique le coureur de Deceuninck-Quick Step, "la dernière fois que j’ai épinglé un dossard, c’était à l’occasion de la 7e étape de Paris-Nice (NdlR : le samedi 14 mars), cela fait deux mois, c’est long. Ce qui est bien, c’est que nous connaissons maintenant le calendrier, nous avons un objectif, mais quand on y pense, le chemin est encore long jusqu’en août, quand les courses reprendront enfin."

Durant cette l’épidémie de coronavirus, l’ancien champion de Belgique partage son temps entre travailler à la ferme familiale, s’entraîner et jouer à conquérir l’univers d’Age of Empires II.

"Je ne me plains pas", dit Lampaert. "Deux jours par semaine, je travaille sur le tracteur à la ferme de mes parents. Je fais beaucoup de labourage pour préparer le terrain de semer. Nous cultivons des choux-fleurs, des pommes de terre, des poireaux et des courgettes, donc il y a beaucoup à faire, comme vous pouvez l’imaginer. Mais j’aime le temps que j’y passe, c’est très relaxant et revigorant, en même temps."

Le double vainqueur d’A Travers les Flandres n’est pas resté un coureur inactif non plus ces dernières semaines.

"Il va sans dire, je ne néglige pas l’entraînement ", dit-il. "Par exemple, l’autre jour, j’ai parcouru 200 kilomètres avec mon coéquipier Bert Van Lerberghe. C’était vraiment génial de rouler, d’éprouver ces sensations qui nous manquent tellement. Je roule aussi avec ma petite amie, Astrid. Je lui ai récemment acheté un nouveau Specialized (NdlR : la marque de cycles américains qui équipe Deceuninck-Quick Step). Nous aimons sortir pour un bon tour au moins une fois par semaine."

Enfin, le coéquipier de Remco Evenepoel et Julian Alaphilippe aime aussi se vider la tête.

"Quand il s’agit de se détendre le soir, je suis soit sur Netflix ou sur mon ordinateur portable, occupé à jouer", explique encore Yves Lampaert. "Je regarde maintenant "The Last Dance" et c’est absolument captivant. J’aime regarder des documentaires sportifs et celui-ci (NdlR : qui retrace la carrière de Michael Jordan et des Chicago Bulls) est peut-être le meilleur que j’ai jamais vu, c’est magnifique. Je trouve fascinant de découvrir tant de détails inconnus sur l’un des plus grands athlètes de tous les temps. Pour ce qui concerne le jeu, je suis de plus en plus fort sur Age of Empires II. En ce moment, j’ai deux civilisations préférées, les Vietnamiens et les Espagnols, et ce sont elles que j’utilise pour défier  mon ami Tim Declercq..."

© D.R.

© D.R.