Excelsior Mouscron: un milliard de budget

Christian Hubert

C'est le but, à moyen terme, de l'Excelsior Mouscron qui ne vise pas moins que la place de numéro 1 du pays!

MOUSCRON L'Excelsior Mouscron n'a pas fait de folies sur le marché des transferts. Le retour de Zoran Ban et l'arrivée de Geoffrey Claeys, qui ne restent pas sur des prestations extraordinaires, n'ont pas défrayé la chronique. Faut-il, pour autant, revoir à la baisse les ambitions du club hennuyer? 'Absolument pas', affirme Jean-Pierre Detremerie, 'nos ambitions sont simples: nous prenons le temps qu'il faut, mais, à moyen terme, nous voulons devenir le club n°1 du pays, et pour y arriver, travailler dans un budget annuel d'un milliard, qui est actuellement celui d'Anderlecht.' Une affirmation qui, à première vue, fait sourire, quand on sait que le budget actuel est de 350 millions (8,68 millions ) et que le club a terminé à la septième place. 'Nous ne sommes pas des gens aux déclarations ni aux gestes fracassants, insiste le patron de l' Excel. Il faut quand même savoir qu'en 1990, il y a onze ans, nous étions en Promotion. Personne n'a donc connu une progression comme la nôtre. Nous avons construit un stade qui est, aujourd'hui, parmi ceux qui n'étaient pas prévus pour l' Euro, un des plus modernes du pays, nous avons créé une école de jeune et Futurosport, sans équivalent dans le pays, nous n'avons pas de dettes, et nous avons enfin structuré une équipe dirigeante professionnelle là où, il y a quatre ans encore, on ne comptait que sur des bénévoles. D'ailleurs, j'ai engagé un administrateur délégué, Danny Oda, car, personnellement, je veux progressivement me retirer de la gestion au jour le jour.' Tout cela, sauf la dernière assertion, ravit Hugo Broos: 'J'aime le professionnalisme qui règne maintenant ici. Au début, quand je faisais une remarque à quelqu'un, il répondait, à raison, qu'il n'avait pas à se faire enguirlander puisqu'il travaillait pour rien. Aujourd'hui, ce n'est plus le cas. Nos conditions de travail sont excellentes, et le nouveau hall couvert nous sera bien utile. Mais ce qui me rassure le plus, c'est que nous avons fait signer des contrats de longue durée à des joueurs comme les frères Zewlakow ainsi qu'à quelques jeunes prometteurs. Il y en a quatre dans le noyau professionnel, trois qui viennent du centre de formation local, Jonathan Blondel (qui intéresse Manchester!), Fiston Bonsey et Kevin Pecqueux, ainsi qu'un transfuge du Losc, Sébastrien Pennacchio.' Est-ce à dire que le renouvellement du contrat de Hugo Broos est aujourd'hui une certitude? Réponse officielle: on saura quoi en septembre (le contrat prend fin à l'issue de la saison), mais tout porte à croire qu'il resignera. 'Jusqu'à sa retraite, continue à marteler le président'. "Non, si je signe, ce sera pour une période assez longue, mais pas jusqu'à ma retraite'. Ni la durée du contrat, ni le salaire n'ont été évoqués, mais il n'y a aucun problème pour ce dernier point: 'Hugo est un homme raisonnable, son chiffre sera le mien.' Pas de transformation au stade, cette année, si ce n'est un écran géant bien utile, comme seul Genk en possède en Belgique. Et un journal qui deviendra hebdomadaire, ou plutôt deux journaux, car la version flamande est totalement différente. A l'Excel, on insiste sur l'avantage qu'on peut retirer de la proximité immédiate des frontières linguistique et française.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be