Kompany confirmé à Hambourg

B. D. et Y. T.

Le défenseur anderlechtois passera aujourd’hui les tests médicaux dans son nouveau club

HAMBOURG Cela ne fait désormais plus aucun doute : Vincent Kompany jouera à Hambourg la saison prochaine. Le transfert attendu du prodige anderlechtois met fin à un long feuilleton durant lequel Lyon fut longtemps en pole position mais c’est bien la Bundesliga que le Diable Rouge a décidé de rejoindre. Le HSV a engagé Kompany pour remplacer Daniel Van Buyten, en partance pour le Bayern Munich et dont le transfert ne demande plus lui aussi qu’à être finalisé. Le défenseur de 20 ans passera aujourd’hui les tests médicaux d’usage dans son nouveau club.

La question qui brûle toutes les lèvres concerne évidemment le prix de vente de l’Anderlechtois. Le Sporting avait fixé le prix de départ à 15 millions, en sachant qu’il en voulait au moins 12. La direction d’Hambourg a donné hier son aval pour vendre Van Buyten au Bayern pour 10 millions d’euros. De source allemande, le HSV débourserait en réalité une somme estimée entre 8 et 10 millions pour Kompany mais le compte des champions de Belgique continuera à être alimenté par la suite : si Hambourg, qui doit disputer le 3e tour préliminaire de la Ligue des Champions, se qualifie pour la phase de poules, il devra payer une prime à Anderlecht. La situation sera identique si les hommes de Thomas Doll décrochent le titre de champion. Mais le plus intéressant pour les Bruxellois sera sans doute le pourcentage auquel ils auront droit le jour où Hambourg revendra Kompany.
Le club hanséatique, 3e du défunt championnat, n’a donc pas hésité à délier les cordons de sa bourse pour attirer le plus grand espoir belge. Il deviendra le transfert le plus cher de l’histoire du club, loin devant Van der Vaart, acheté la saison dernière pour 5,5 millions d’euros. Un autre record sera battu : Van Buyten deviendra, devant Kompany, le joueur belge le plus cher de l’histoire.

Hambourg suivait Kompany depuis déjà un petit temps, et tout particulièrement depuis janvier, dès le moment où le Bayern s’était fait de plus en plus insistant auprès de Van Buyten. L’entraîneur hambourgeois compte faire évoluer sa nouvelle recrue dans l’axe défensif mais le fait qu’il puisse occuper avec aisance la place de médian récupérateur était un atout important aux yeux de Doll.
Voilà qui laisse bredouilles les autres candidats acheteurs. Lyon, qui ne voulait pas mettre plus de huit millions sur la table, se rabattra très probablement sur le Monégasque Sébastien Squilacci. L’intérêt des Gones n’était toutefois pas aussi concret que celui de Tottenham : les Spurs s’apprêtaient eux aussi à faire une très belle offre. Mais Vincent lui-même a choisi de rejoindre Hambourg, convaincu par la progression sportive du club allemand et, surtout, par tous les efforts livrés pour l’attirer en Allemagne.

Ces dernières années, Hambourg a redoré son blason : le club est revenu petit à petit en haut de l’affiche et entretient aujourd’hui l’espoir de décrocher un titre de champion qui lui échappe depuis 23 ans.

Cinq ans de contrat et le numéro 10

Dans sa nouvelle formation, Kompany portera un numéro pour le moins inhabituel pour un défenseur : le 10 ! Au départ, Vincent avait demandé le n°27, comme au Sporting, mais celui-ci était déjà pris par un jeune joueur. Le Diable Rouge n’a pas voulu insister et s’est rabattu sur le n°10, que Rafael Van der Vaart avait refusé à son arrivée, l’été dernier.
Au départ des négociations, il avait été question d’un contrat de quatre ans mais Kompany se liera finalement pour cinq ans au HSV.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be