"Mbemba a le niveau pour le top mondial"

Claude Le Roy (Congo) a repris le défenseur à 16 ans en équipe nationale.

Christophe Franken
"Mbemba a le niveau pour le top mondial"
©Photos News

Quand on l’a appelé hier matin pour parler de Chancel Mbemba, Claude Le Roy, le sélectionneur du RD Congo, était soulagé : "Je me demandais pourquoi il ne jouait pas en Belgique, mais votre coup de fil est la preuve que votre pays commence à découvrir le phénomène", sourit le Français.

Un phénomène, voilà comment on voit le défenseur anderlechtois au Congo. "C’est normal, il a tout ce qu’il faut pour être un arrière de grande classe", reprend Le Roy. "Il va vite, il est puissant, il possède une excellente technique et, qualité essentielle, il a une grande capacité d’écoute. C’est souvent ce qui fait la différence entre un bon et un très bon."

Claude Le Roy place sans hésiter Chancel Mbemba dans la seconde catégorie. "Il est fait pour le top mondial, j’en suis convaincu. En général, je découvre de grands attaquants comme Weah ou Eto’o, mais j’ai directement flashé sur le talent de ce jeune Congolais qui jouait au bien nommé FC Étanchéité. Je l’ai repris en équipe nationale A alors qu’il n’avait que 16 ans."

Une convocation qui n’était pourtant pas simple à donner, si l’on en croit Claude Le Roy. "Chancel a eu un début de carrière compliqué. Un manager qui est plus un marchand d’esclaves moderne a tout fait pour le déstabiliser. Il était au milieu d’une sordide querelle d’agents. Il a reçu des lettres de menace et on a tenté de le discréditer (NdlR : à propos de sa date de naissance). J’ai vraiment dû me battre pour l’imposer car les lobbies sont puissants au Congo."

Chancel Mbemba est depuis devenu une valeur sûre dans la défense des Léopards. Et ce même quand il était réserviste à Anderlecht. "Je ne comprenais pas", répète Le Roy. "Je le sélectionnais, on discutait un peu et il me disait qu’on l’avait envoyé en Italie pour disputer un tournoi de jeunes. Au Congo, il était pourtant énorme. Je me demandais même s’il n’y avait pas quelque chose qui clochait et j’envoyais des scouts le voir chez les U21 d’Anderlecht. Le rapport était à chaque fois le même : Mbemba meilleur homme sur la pelouse. Lors du dernier mercato d’été, je l’ai même conseillé à un club de Ligue 1 que je ne nommerai pas en disant qu’il ne jouait pas en Belgique et que ce serait une super affaire. Je n’ai pas été écouté. Tant mieux pour Anderlecht (sourire)."

Au Sporting, Chancel Mbemba a séduit en défense centrale mais aussi en tant qu’arrière droit vendredi à Mons. "Cela ne me surprend pas. Je l’avais déjà aligné comme back et il avait été excellent. Il a même évolué comme milieu défensif sous mes ordres. Énorme. Quand on a autant de qualités que lui, on se débrouille quasiment partout."

Une idée pour John van den Brom ?


Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be