Arbitres du mondial: la FIFA privilégie (encore) l'éclectisme à la qualité

Vous les sentez venir, les scandales liés à l'arbitrage pendant la Coupe du Monde ?

N. Ch., M. M., AFP
Arbitres du mondial: la FIFA privilégie (encore) l'éclectisme à la qualité
©Reporters

Voilà une nouvelle qui ne ravira pas Marc Wilmots: la FIFA n'a pas changé son fusil d'épaule concernant la désignation des arbitres pour le mondial brésilien. Les 25 trios d'arbitres retenus pour la coupe du monde l'ont été en fonction de critères géographiques et non purement sportifs. Huit duos de soutien ont également été désignés. La répartition par zone de qualification est la suivante: Asie (4 trios, 1 duo), Afrique (3 trios, 2 duos), Concacaf (Amérique du Nord, centrale et Caraïbes, 3 trios, 2 duos), Amérique du Sud (5 trios, 1 duo), Océanie (1 trio, 1 duo) et Europe (9 trios, 1 duo).

De quoi rappeler de mauvais souvenirs à notre sélectionneur, qui regrette encore son but refusé par M. Prendergast, un arbitre jamaïcain, contre le Brésil en huitièmes de finale du mondial 2002. Il faut dire que cette manie de vouloir donner leur chance aux arbitres de tous les horizons coûte cher à plusieurs referee européens de renommée et sans doute bien plus à même de prester à haut niveau que des officiels venus d'Afrique ou d'Océanie... 

On pense notamment à l'excellent Stéphane Lannoy dont la non-nomination choque les médias français. Et pour le coup, ce n'est pas du chauvinisme...


Le Brésilien Ricci sera le seul à évoluer à domicile

L'arbitre central brésilien Sandro Ricci a été retenu parmi les 25 trios d'arbitres et les 8 duos soutien pour le Mondial 2014 au Brésil (12 juin-13 juillet), a indiqué mercredi la FIFA. Outre M. Ricci, qui représentera le pays hôte, la liste présente des figures de l'arbitrage de haut niveau connus des fans de foot, comme l'Anglais Howard Webb, le Néerlandais Bjorn Kuipers, le Portugais Pedro Proença ou encore l'Espagnol Carlos Velasco Carballo.

"La sélection des officiels pour le Brésil s'est faite essentiellement sur la base de leur personnalité et de la qualité de leur compréhension du football en termes de lecture du jeu et de reconnaissance des approches tactiques des équipes dans chaque match", précise la FIFA. D'ici à la Coupe du monde, "le groupe d'arbitres sélectionnés suivra trois séminaires, en février, en mars-avril et enfin dix jours avant le coup d'envoi", (12 juin à Sao Paulo), ajoute encore l'instance dirigeante mondiale.


De Bleeckere : "Nos jeunes arbitres possèdent un réel talent"

Quand reverrons-nous un arbitre belge diriger une rencontre de phase finale de Coupe du Monde ? Ce n’est hélas! pas pour demain ni même après-demain. Les cinq grosses nations européennes où le championnat est bien plus huppé que le nôtre (Allemagne, Angleterre, Espagne, France, Italie) ont dès lors bien plus de chances que nous d’envoyer un ou plusieurs représentants.

Ce qui n’empêche pas Frank De Bleeckere qui a sifflé deux matches de poule et un huitième de finale en Afrique du Sud de croire mordicus qu’un jour, un compatriote lui succèdera.

"J’ai été promu sur le plan international alors que je venais de franchir le cap de la trentaine, 31 ans exactement. Or quand je vois des garçons comme Bart Vertenten (25 ans) et Erik Lambrechts (29 ans) qui sont déjà très bien considérés par les instances arbitrales de l’Uefa, je me dis que tous les espoirs sont permis car ils possèdent un réel talent. Et je ne parle pas de Sébastien Delferière. Mais pour cette fonction si délicate à assumer, je conseille à tous de vivre leur passion au jour le jour, sans précipitation. Il ne sert à rien de vouloir se projeter trop loin dans le futur..."


Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be