Devillage: Une compensation financière ridicule pour les supporters mécontents

Les supporters des Diables Rouges présents au Devillage vont recevoir une compensation financière de la part de la société Oranjecamping pour les désagréments causés par l'état laissant à désirer du camping des supporters belges à Recreio dos Bandeirantes?

Serge Fayat avec Belga

Les supporters des Diables Rouges présents au Devillage vont recevoir une compensation financière de la part de la société Oranjecamping pour les désagréments causés par l'état laissant à désirer du camping des supporters belges à Recreio dos Bandeirantes, dans la région de Rio de Janeiro. La décision a été prise jeudi après une réunion entre Oranjecamping, responsable de l'organisation du site, l'Union belge de football et une délégation de supporters.

Ces derniers jours, les supporters, qui ont déboursé d'importantes sommes d'argent pour leur séjour au Devillage, se sont massivement plaints des installations du camping. Sanitaires en mauvais état, installations électriques douteuses, pas de wifi... la réalité est loin du "camping de luxe" présenté sur papier.

Les supporters mécontents logeant actuellement au Devillage vont recevoir une indémnité de dédommagement de 50 euros par nuit et par personne. Les remboursements débuteront en novembre 2014. Entretemps, on va s'occuper à améliorer l'état des sanitaires et du wifi, les deux principaux motifs de plainte.

Pour Devillage, l'Union belge avait conclu un accord avec la société néerlandaise Oranjecamping, qui s'occupe depuis plusieurs années de telles organisations pour les supporters des Pays-Bas dans les grands tournois.

"Certaines choses n'ont pas fonctionné et nous essayons de résoudre les problèmes aussi vite que possible", a déclaré un porte-parole d'Oranjecamping.

Faute avouée à moitié pardonnée, pourrait-on dire, si ce n’était que les compensations proposées pour adoucir la pilule auprès de gens qui ont été jusqu’à débourser 4.000 € dans l’espoir de passer un séjour de rêve confinent au ridicule. Jokko de Wit leur a ainsi offert des bières à volonté le soir même de la réunion entre 17 h 30 et 19 h, un ticket de bus pour se rendre à Copacabana et une réduction permanente du prix des boissons de 2,25 € à 2 € !

Si certains supporters rirent jaune, d’autres virent carrément rouge et crièrent au scandale devant ce qu’ils considèrent comme un profond manque de respect. "De qui se moque-t-on ?", hurlèrent-ils. Dégoûtés, beaucoup de Belges auraient même déserté le camping pour tenter de trouver un hôtel, malgré les difficultés que l’on peut imaginer vu l’affluence dans la région. Assurant, au passage, que l’Union belge aurait de leurs nouvelles…





Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be