Footgate : Fabian Camus sous mandat pour le transfert de Limbombé

Les enquêteurs s’intéressent aussi à la visite de Veljkovic dans le magasin de cuisine de la femme du président de Waasland-Beveren

N.Ben.
Footgate : le joueur Fabien Camus arrêté !
©BELGA

Les enquêteurs s’intéressent aussi à la visite de Veljkovic dans le magasin de cuisine de la femme du président de Waasland-Beveren

Un nouvel acteur a fait son apparition dans l’affaire qui secoue depuis plusieurs jours le football belge. Fabien Camus, ancien joueur de Charleroi et du FC Malines notamment, a été arrêté ce mercredi dans le cadre de l’Opération "Mains propres". Il a été placé sous mandat d’arrêt pour blanchiment et organisation criminelle comme l’a confirmé hier le parquet. Il est incarcéré à la prison de Lantin.

L’ancien footballeur, devenu agent cet été selon son avocat Didier De Quévy, a réglé avec Mogi Bayat et Laurent Denis le transfert d’Anthony Limbombé qui a quitté Bruges pour Nantes lors du dernier mercato. Les enquêteurs pensent que Fabien Camus a reçu une commission de 455.000 euros grâce à une construction frauduleuse. Mogi Bayat avait promis la commission à Camus, mais ce dernier a indiqué aux enquêteurs qu’il n’a finalement rien reçu. Pour rappel, Fabien Camus était encore présent comme joueur mais sur le banc, lors du match controversé pour la descente, qui opposait Malines à Waasland-Beveren.

L’agent de joueurs Dejan Veljkovic a, quant à lui, visité, cinq jours avant le fameux match controversé en question, l’entreprise de cuisine tenue par l’épouse de Dirk Huyck, président du club beverenois. "Tout est en ordre, la cuisine est commandée", confirmait-il une heure plus tard au directeur financier du FC Malines, Thierry Steemans.

Les enquêteurs soupçonnent qu’il s’agit d’un message codé pour indiquer que le match a bien été truqué, rapportait hier les journaux de Mediahuis. La justice suspecte Dejan Veljkovic d’avoir proposé de l’argent au président de Waasland Beveren lors de leur première rencontre afin d’assurer la victoire du FC Malines. Au cours d’une seconde entrevue, l’affaire aurait été conclue dans les bureaux de cette même entreprise de cuisine.

Les avocats de Thierry Steemans disent que leur client ne connaît pas le langage codé. "On a demandé à notre client lors d’un interrogatoire ce qu’il savait de cette cuisine. Il a répondu qu’il savait que M. Veljkovic était en train de construire une grande maison à Anvers et qu’il a en fait déclaré qu’il avait commandé une cuisine", expliquent Pieter Helsen et Bert Partoens.

John Maes, l’avocat du président de Beveren, regrette la divulgation des informations. "Mon client ne peut pas se défendre sur ce point. Il ne peut pas être en contact avec les médias", explique le conseil. Selon lui, Huyck est formel : "Il n’est en aucun cas intervenu pour influencer ou fausser un match."

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be