RWDM et Seraing risquent le huis clos après les incidents ayant émaillé le barrage retour

Le Comité disciplinaire du football professionnel s'est penché mardi sur le barrage retour entre Seraing et le RWDM du 30 avril dernier, qui a dégénéré après le coup de sifflet final.

RWDM et Seraing risquent le huis clos après les incidents ayant émaillé le barrage retour
©BELGA

Le club bruxellois risque cinq matchs à huis clos, dont deux avec sursis et le club liégeois trois avec également deux avec sursis. Une amende de 5 000 euros est également envisagée pour les deux parties. C'est ce que le parquet de l'Union belge a réclamé.

A la fin de ce match pour un billet pour la Jupiler Pro League, une centaine de supporters des Métallos sont montés sur le terrain pour faire la fête avec les joueurs, qui avaient acquis le droit de rester en 1A. Mais une dizaine de ces envahisseurs se sont dirigés vers le bloc des supporters adverses pour les défier. Des fans du RWDM sont alors montés sur la pelouse pour se battre avec les provocateurs. En outre, les supporters avaient également commis d'autres écarts de conduite pendant le match. Les fans des Métallos ont jeté des gobelets et d'autres objets dans la zone neutre et ont endommagé le dug-out du RWDM. Les fans bruxellois avaient également jeté quelques gobelets pendant le match, et leur attitude pendant le match a été qualifiée d'"acceptable".

Enfin, des éléments pyrotechniques ont été lancés des deux côtés mais cela n'a eu aucune influence sur le déroulement de la rencontre. Une décision sera rendue ultérieurement.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be