Ces stars du foot accusées de violence sur les femmes

Le procès de l’ancienne star du football gallois, Ryan Giggs, accusé de violences sur sa compagne, a débuté ce lundi matin à Manchester et devrait durer 10 jours. Il n’est pas le seul joueur à connaître des problèmes avec la justice pour son comportement envers les femmes...

Erwan Adam
Ces stars du foot accusées de violence sur les femmes
©AP

Kate Greville, son ex-femme, accuse l’ancien joueur de Manchester United d’agression. Elle a porté plainte en novembre 2020. L’ex-footballeur international réfute ces accusations mais il risque tout de même jusqu’à cinq ans de prison. Ces problèmes judiciaires l’ont déjà contraint à quitter son poste de sélectionneur du pays de Galles à quelques mois du Mondial.

Ryan Giggs est loin d’être le premier joueur de football à passer par la case tribunal pour ce genre d’affaire.

Nico Schulz

L’exemple le plus récent est celui du joueur de Dortmund. Déjà en difficulté dans son club où il peine à trouver du temps de jeu, il va maintenant se retrouver dans la tourmente au niveau judiciaire. Une ex-petite amie a porté plainte ce dimanche contre l’international allemand. Comme Ryan Giggs, lui aussi réfute les accusations.

Jérôme Boateng

Pour rester dans les internationaux allemands, Jérôme Boateng a été reconnu coupable de coups et blessures sur son ex-femme en 2021. Le défenseur de Lyon, alors au Bayern, a toujours nié les faits que lui reprochait la mère de ses deux enfants mais a quand même été condamné à une amende de 1,8 million d’euros.

Lucas Hernandez

L’affaire remonte à février 2017 lorsque le Français évoluait encore sous les couleurs de l’Atlético Madrid. Le footballeur et sa compagne avaient été condamnés à 6 mois de mesures d’éloignements pour violences conjugales mutuelles. L’affaire ne s’arrête pas là. Le tribunal a condamné l’actuel joueur du Bayern Munich à six mois de prison en 2019 pour ne pas avoir respecté cette mesure. Peine qu’il n’effectuera finalement pas, après un recours auprès de la justice espagnole.

Kingsley Coman

Comme son compatriote tricolore, Kingsley Coman a été condamné pour violences conjugales en 2017. Contrairement à Giggs ou à Shulz, l’ailier bavarois ne nie pas les faits. Il avoue avoir perdu le contrôle pendant une dispute et dit le regretter. Il reçoit finalement une amende de 5000 euros.

Mason Greenwood

Le 30 janvier dernier, le jeune joueur anglais de vingt ans a été interpellé et placé en garde à vue. Après que sa compagne, Harriet Robson, a publié des photos d’elles criblées de coups sur les réseaux sociaux. Elle accuse le Mancunien d’en être le responsable. En plus de violences, elle accuse Greenwood de viol. Les conséquences judiciaires pourraient être graves mais celles sur sa carrière sont déjà catastrophiques. Manchester United a décidé de suspendre le joueur jusqu’à nouvel ordre.

Benjamin Mendy

Décidément la Premier League n’est pas épargnée par les problèmes de justice. Deux jours après le procès de Giggs, s’ouvrira celui de Benjamin Mendy. L’ancien Monégasque, qui jouait à Manchester City, est accusé de pas moins de huit viols, d’une tentative d’agression sexuelle et d’une tentative de viol. Après avoir passé plus de quatre mois en prison, il attend désormais son procès, chez lui, sous protection judiciaire.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be