Corruption à la FIFA: Gianni Infantino entendu par les procureurs extraordinaires

Gianni Infantino a été entendu par les deux procureurs extraordinaires nommés pour reprendre l'enquête sur les rencontres secrètes du patron de la Fédération internationale de football (FIFA) avec un ancien chef du parquet suisse, a confirmé l'un des deux magistrats.

FIFA President Gianni Infantino attends the wake of Brazilian football legend Pele at the Urbano Caldeira stadium in Santos, Sao Paulo, Brazil on January 2, 2023. - Brazilians bid a final farewell this week to football giant Pele, starting Monday with a 24-hour public wake at the stadium of his long-time team, Santos. (Photo by Miguel SCHINCARIOL / AFP)
©AFP or licensors

"Je vous confirme qu'une audience de confrontation a eu lieu dans le cadre de la procédure menée par le Dr (Ulrich) Weder et moi-même. Cependant, je ne commente pas le moment, la portée et l'objet de cette audience", a indiqué Hans Maurer.

Ces derniers précisent qu'Infantino a été entendu mardi à Zurich, au siège de la FIFA.

Le président de la FIFA, candidat à sa succession pour un troisième mandat en 2023, est visé depuis juillet 2020 par une procédure pénale pour "incitation à l'abus d'autorité", "violation du secret de fonction" et "l'entrave à l'action pénale".

La justice suisse lui reproche trois rencontres secrètes en 2016 et 2017 avec Michael Lauber, alors chef du Ministère public de la confédération (MPC), nourrissant des soupçons de collusion entre le parquet et la FIFA, partie civile dans la plupart des procédures.

L'Italo-Suisse (52 ans) assure de son côté qu'il s'agissait de montrer au parquet "que la nouvelle FIFA était à mille lieues de l'ancienne". La justice interne de l'organisation qu'il dirige l'a blanchi en août 2020.

Les investigations de la justice suisse ont repris fin 2021, après sept mois de paralysie consécutive à la récusation en mai 2021 du procureur suisse Stefan Keller.

L'ancien chef du parquet suisse, Michael Lauber, avait pour sa part été écarté en juin 2019 de l'enquête sur un scandale de corruption à la FIFA, en raison de ses contacts non déclarés en 2016 et 2017 avec Infantino.

Très critiqué, il avait fini par démissionner un an plus tard, en juillet 2020, avant de perdre son immunité.

# Belga context

View full context on [BelgaBox] ( http://m.belga.be?m=mecnomkj )

DTC/

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be