Le championnat italien est la compétition la plus suivie par les femmes (84%)

Galerie photos: des demoiselles dans les gradins


BRUXELLES La "Women's World of Football", étude réalisée par le cabinet de consultants Sport + Markt, révèle que 38% des supporteurs de football sont des femmes.

"L'époque où les hommes régnaient en maîtres sur le football est révolue". C'est ce qu'a déclaré Hartmut Zastrow, directeur exécutif de Sport + Markt, hier, alors qu'étaient dévoilés les résultats de la dernière étude réalisée par ce leader européen dans le domaine du conseil stratégique dans le domaine du sport. Quelque 20 000 femmes, âgées de 16 à 69 ans, et originaires de 21 pays différents, ont été interrogées.

Première observation: 38% des supporteurs de football sont des femmes (alors qu'on estime à 800 millions le nombre de de fans de football dans le monde).

De manière plus détaillée, l'étude révèle que les Sud-Africaines sont les plus passionnées par le ballon rond. Effet Coupe du monde 2010, peut-être? Toujours est-il qu'elles sont 62% à s'intéresser à ce sport. Suivent les Brésiliennes à 58%. Le championnat italien est la compétition la plus suivie par les femmes (84% des Italiennes s'y intéressent). La Série A devance le championnat argentin (suivi par 82% des Argentines). Tandis que les Allemandes sont celles qui suivent le plus la Coupe du monde ( à 44%). Elles devancent, de peu, les Brésiliennes (42% d'entre elles déclarent se passionner pour l'événement).

Le sondage met, également, en exergue un intérêt croissant des femmes pour les résultats de Premier League puisqu'un amateur du football anglais sur trois est une femme (hors Angleterre). Notez que les Chinoises ont un penchant marqué pour cette compétition qu'elles suivent avec plus d'assiduité que leur championnat local.

Autant de données que devraient exploiter les annonceurs, dans les prochaines années. Selon Hartmut Zastrow, les designers de mode, les joailliers et les entreprises du secteur du jardinage ne devraient pas rester longtemps indifférents à cette tendance et investir dans le football.

© La Dernière Heure 2009