Ce lundi, Al Alhy rencontre le Bayern de Munich pour la demi-finale de la Coupe du Monde des clubs à Doha au Qatar. Pour en arriver là, les Diables Rouges du Caire se sont défaits des qataris d’Al Duhail (1-0) emmenés par Junior Edmilson et Medhi Benatia. Si le club est peu connu en Europe, il fait la fierté de l’Égypte et de l’Afrique. C’est la première fois depuis sept ans que l’Afrique est représentée à ce stade du Mondial des clubs. Un trophée qu’aucun club africain n’a jamais soulevé. Voici quatre choses à savoir sur le club cairote.

1) Le club du peuple

Fondé en 1907, Al Alhy est l’un des premiers clubs africains à voir le jour à une époque où l’Égypte est sous occupation britannique. Un groupe d’étudiants patriotes est à l’origine de sa création en collaboration avec Mostapha Kamel, leader indépendantiste. Une façon de clamer l’émancipation du peuple égyptien en permettant la réunion d’étudiants et en faisant appel à des joueurs locaux. Une nouvelle étape est franchie en 1925 quand l’adhésion est réservée aux Egyptiens. Ce qui fait d’Al Ahly le club du peuple.

2) Des passerelles avec la Belgique

Belgique-Égypte. En août 2019, Michel Iannacone s’envole au Caire pour y rejoindre René Weiler. Après 10 ans de bons et loyaux services au Sporting de Charleroi, l’entraîneur des gardiens a fait le pari gagnant d’aller rejoindre les diables rouges du Caire. Un contrat d’un an renouvelable en cas de titre. Al Ahly finit l’année avec le triplé en poche. Le contrat est plus que rempli.

Égypte-Belgique. Chemin inverse. C’est Al Ahly qui a révélé le jeune Mahmoud Hassan, plus connu sous le nom de Trezeguet (21 ans à l’époque). Le joueur égyptien signe avec Anderlecht en août 2015 (prêt à 1 million d’euros). Si ses deux années en Belgique (Anderlecht puis Mouscron) ne sont pas les plus belles, elles ont offert un bon tremplin européen à celui qui foule désormais les pelouses de Premier League avec Aston Villa.

3) Seconde équipe du siècle

Al Ahly est l’équipe la plus prestigieuse d’Afrique. Au niveau national, elle détient tous les records avec 42 titres de champions et 37 sacres en coupe. Avec 9 ligues des champions africaine et 6 Supercoupes d’Afrique, son hégémonie s’étend à tout le continent. En 2000, la confédération africaine de football la nomme équipe africaine du siècle. En 2020, aux Globes Soccer Awards, le club égyptien termine second derrière le Réal Madrid désigné club du siècle. Les cairotes talonnent les merengues (26) avec 25 titres internationaux à leur compteur.

4) Un derby d’anthologie

Deux des meilleures équipes d’Afrique se trouvent être toutes deux égyptiennes et toutes deux cairotes. Al Ahly et Zamalek sont rivaux depuis toujours. Le derby du Caire est suivi par des millions de téléspectateurs dans le monde entier. Cette rivalité est la plus vieille et la plus disputée d’Afrique. En 216 rencontres, le bilan est de 92 victoires en faveur d’Al Ahly, 50 défaites et 74 partages. La dernière en date ? La finale de la coupe des champions. C’est la première fois que deux équipes du même pays se retrouvent en finale. Al Ahly l’emporte 2 buts à 1.