La défense, Me Bovy, a plaidé l'acquittement ou la suspension du prononcé pour Logan Bailly et une peine de travail en faveur de son frère


LIEGE Le parquet a requis lundi devant le tribunal correctionnel de Liège une peine de 6 mois de prison contre Logan Bailly, le gardien de but du Borussia Mönchengladbach. Le joueur professionnel de football répond de faits de coups et blessures lors d'une scène qui se serait déroulée le 7 mai 2008 à Liège, lors des festivités relatives au titre du Standard de Liège.

Le frère de Logan Bailly, encore plus impliqué, risque une peine de 2 ans de prison. L'International de football, gardien des Diables Rouges, avait été impliqué avec son frère dans une bagarre violente à Liège le 7 mai 2008 lors de la fête du titre du Standard au centre de Liège. La scène s'était déroulée à la "Maison du Peket", à proximité de la Place St-Lambert.

Logan Bailly, à l'époque gardien de but du club de Genk, avait été opposé à des supporters de football. Deux scènes violentes s'étaient déroulées. L'une devant l'établissement impliquant Logan Bailly à un adversaire, l'autre quelques centaines de mètres plus loin impliquant son frère. Logan Bailly aurait porté un coup de poing à un adversaire qui l'a chambré. Cet homme est ensuite allé déposer une plainte au commissariat de l'Hôtel de Ville de Liège. Voyant la victime ressortir de cet endroit, le frère de Logan Bailly aurait à son tour porté un coup de tête à une seconde victime.

Lors de cette seconde scène, la victime était tombée la tête sur une bordure, s'occasionnant une blessure avec séquelles permanentes. La parie civile réclame à Logan Bailly un dommage définitif de 250 euros et contre son frère un dommage provisionnel de 2.500 euros. Le parquet estime que Logan Bailly doit être condamné à 6 mois de prison, avec sursis partiel. Contre son frère, le substitut a requis une peine de 2 ans de prison.

La défense, Me Bovy, a plaidé l'acquittement ou la suspension du prononcé pour Logan Bailly et une peine de travail en faveur de son frère.
Jugement le 6 juin.

© La Dernière Heure 2011