Le jeune Michaël Jonckheere s'est d'emblée senti à l'aise dans l'axe défensif du Brussels

MOLENBEEK Après deux semaines d'arrêt suite à un souci au genou, Michaël Jonckheere avait renoué avec la compétition voici dix jours, à La Gantoise. Et force est de reconnaître que sa rentrée ne fut pas une réussite complète au niveau individuel. "C'est vrai que je n'ai pas eu la vie facile devant un bon Grégoire pour un match de reprise. Physiquement, je n'étais pas encore à 100 % et j'avais pris un peu de poids. Heureusement, le résultat final fut positif pour le groupe, et c'est ce qui prime."

L'entraîneur ne lui tint pas rigueur de cette prestation mi-figue mi-raisin. Au contraire même, après une excellente semaine d'entraînement, Michaël s'installa au centre de la défense pour accueillir les Mouscronnois alors qu'il avait toujours évolué sur le flanc droit depuis ses débuts en équipe première voici tout juste un an... à Mouscron. "À mon âge, pas question de faire la fine bouche. Je joue où le coach estime que je peux rendre service à l'équipe. Mais indéniablement, je me sens plus à l'aise dans l'axe où j'ai vite retrouvé mes marques puisque j'y ai toujours évolué chez les jeunes. Maintenant, j'affectionne aussi le flanc, pour autant que je sois à 100 %, surtout au niveau de la concentration."

On a senti le jeune joueur du Brussels comme un poisson dans l'eau samedi dès les premiers instants alors que la défense avait encore connu une cure de rajeunissement et de nouveaux changements. "Nous nous entraînons tous les jours ensemble. On se con naît donc sur le bout des doigts et les conseils du coach sont précis. Chacun connaît avec précision sa tâche. Nous sommes donc placés dans d'excellentes conditions pour prester."

Toute l'équipe débuta d'ailleurs cette rencontre sur les chapeaux de roue avant de s'éteindre une fois le cap de la 20e minute passé. "On ne peut que le constater : le but des visiteurs nous a coupé les jambes. Par la suite, les spectateurs assistèrent à un piètre spectacle entre deux formations qui veillaient à ne pas perdre."

Ce n'est pas dans les habitudes molenbeekoises de faire des plans sur la comète mais les prochaines rencontres seront hyperimportantes avant un dernier mois 2006 dantesque. "Seul Roulers occupe nos pensées, clame Michaël. Nous savons que nous allons au-devant d'un déplacement délicat dans la mesure où les Roulariens engrangent tous leurs points à domicile. Ne pas rentrer bredouille sera le premier objectif."



© La Dernière Heure 2006