Battus la semaine dernière en finale de la Coupe, les Amstellodamois retrouvent Twente

AMSTERDAM En 55 ans d’existence, l’Eredivisie n’avait jamais vu cela.

Pour la première fois de son histoire, l’ultime journée du championnat verra se rencontrer les deux prétendants au titre tout juste séparé d’un petit point. À la droite du ring, le challenger, l’Ajax Amsterdam qui, mine de rien, n’a plus été couronnés depuis 2004. Dans le coin gauche, Twente, champion en titre qui, comme l’a rappelé Michel Preud’homme, “a déjà réussi une saison qui peut-être historique .”

Selon leur mentor il faut croire que les Tukkers abordent cet ultime combat débarrassés de cette satanée pression.

Il faut dire que le scénario de la finale de Coupe la semaine dernière qui les a vus remonter un handicap de deux buts pour porter l’estocade dans les derniers instants grâce à Janko leur offre un avantage psychologique non négligeable. L’Ajax le sait, même quand il paraît enterré, ce Twente-là n’est pas mort.

“Prendre un tel troisième but juste en fin de deuxième mi-temps des prolongations tu le ressens comme un choc” , avoue Jan Vertonghen avant de relativiser la portée de ce direct qui l’a mis pourtant KO lui et ses partenaires. “Maintenant je parlerais plutôt d’un petit coup. Car nous pouvons battre Twente. J’en suis désormais certain.”

Le Diable semble sûr de son fait, l’Ajax a les armes pour prendre sa revanche dans une ArenA qui sera remplie jusqu’aux cintres.

“J’ai trouvé que nous avons mieux joué au football pendant une grande partie du match. Le but décisif est tombé après que l’arbitre ait sifflé pour un coup-franc alors que je ne commets pas de faute sur Janko” , a-t-il rappelé comme pour mieux tirer cette fameuse ficelle de l’injustice qui est si utile quand il est question de revanche.

De revanche, Toby Alderweireld en aura une toute personnelle à prendre sur Janko notamment. Mais l’autre Diable de l’Ajax en est persuadé, le salut amstellodamois passe par le jeu. “Nous devons oser jouer encore plus au football” , explique le défenseur central . “Je sais que le Twente est prenable. Et que ce sera à notre tour de faire la fête.”



© La Dernière Heure 2011