Manu Ferrera rassurant avant d'aller au Brussels


SCLESSIN C'est donc en compagnie de Manu Ferrera que nous avons évoqué la rencontre au Brussels. Coïncidence : le T2 liégeois a officié trois mois comme directeur sportif à Molenbeek, en 2002, du temps du RWDM. "Je devais ensuite cumuler les fonctions de directeur sportif et de coach mais cela n'a pas pu se faire à cause de la faillite."

Depuis que le Brussels nouveau est remonté en D1, le Standard a toujours éprouvé des difficultés face aux Molenbeekois.

"Le Brussels est une équipe qui rend la tâche difficile à tous les gros bras" , pointe l'entraîneur adjoint du Standard. "Mais on a tout de même gagné à l'aller, même si cela n'avait pas été un match facile..."

Depuis, le Brussels a été remanié, et cela semble poser problème au staff rouche qui, d'habitude, cerne bien les failles à exploiter chez ses adversaires. "Le Brussels reste une inconnue pour nous. Il y a pas mal de nouveaux et pas mal d'absents. Mais cela reste secondaire. Ce qui compte, c'est notre propre préparation."

Qui a été perturbée... "Sa Pinto est rétabli, Jovanovic pourrait l'être aussi. Et Lukunku est prêt à débuter" , rassure Manu Ferrera, qui ne sait pas encore de quoi son avenir sera fait. "Je sais que Michel Preud'homme souhaite continuer avec moi mais je n'ai pas encore de nouvelles de la direction. On verra cela en temps utile."



© La Dernière Heure 2007