Six anciens et actuels responsables sont visés par l'enquête pour "fraude fiscale dans des cas particulièrement graves". Leurs noms n'ont pas été rendus publics.

Ils sont accusés d'avoir "sciemment mal déclarés" au fisc des revenus publicitaires des années 2014 et 2015 pour éviter à la DFB de payer près de 4,7 millions d'euros d'impôts, selon un communiqué.

Plus de 200 enquêteurs ont été mobilisés pour la perquisition, qui a aussi visé plusieurs domiciles privés, dans les régions de Hesse, Bavière, Rhénanie-du-Nord-Westphalie, Basse-Saxe et Rhénanie-Palatinat.