Football Le sponsor du Sporting devra trouver un accord avec le constructeur Ghelamco pour prêter son nom au futur stade.

Est-ce que le nouveau stade d’Anderlecht (et des Diables Rouges) s’appellera Allianz Arena ? L’assureur allemand est un sérieux candidat pour s’acheter le nom du stade, ce qui devrait réduire le prix de location que devra payer Anderlecht à Ghelamco, le constructeur.

Anderlecht le dit et le répète : il ne jouera pas gratuitement dans le superbe stade de 60.250 places, qui devrait être construit en 2019. La somme de location oscille entre 8 et 10 millions d’euros par an. C’est une somme considérable pour une quarantaine de matches par an. Mais le RSCA espère que le nom du stade va faire baisser le prix.

Tout comme dans les grands clubs des pays voisins (Etihad Stadium à Manchester City, Veltins Arena à Schalke, Signal Iduna Park à Dortmund), le stade va porter un nom d’une grande compagnie. En Belgique, c’est Genk (Cristal Arena) et Gand (Ghelamco Arena) qui ont donné l’exemple. Ghelamco débourse 600.000 euros par an, et cela pendant dix ans.

Le Groupe Allianz est le principal candidat pour prêter son nom au nouveau temple bruxellois. Avec ses 173.000 employés dans 70 pays, la firme a de l’expérience en la matière : cinq stades portent son nom.

Au Bayern (Allianz Arena), Allianz a indirectement injecté 110 millions d’euros des 346 millions (sur 15 ans) dans la construction du stade de 71.000 places, érigé en 2005.

À Nice, le stade de 35.000 places, construit en fonction de l’Euro 2016, s’appelle Allianz Riviera. En échange d’un contrat de naming, comme s’appelle cette formule, Allianz verse 1,8 million par an durant 9 ans, ou une somme totale de 16,2 millions. Vu que le stade d’Anderlecht sera plus grand, la somme sera plus élevée.

Allianz a également prêté son nom au stade de Palmeiras (Allianz Parque), de Sydney (Allianz Stadium) et d’un club de rugby à Londres (Allianz Park).

Détail croustillant : Allianz est sponsor principal d’Anderlecht depuis le mois d’octobre 2014. Le Groupe Allianz a signé pour trois ans.

En échange, le nom de la firme figure sur les boardings pendant les matches du RSCA. Exceptionnellement, Anderlecht avait annoncé le partenariat à une conférence de presse.

À cet événement , le président Vanden Stock avait déclaré que grâce à Allianz, Anderlecht pouvait revoir à la hausse ses ambitions sportives et extrasportives. À ce même point de presse, le lien avait déjà été fait avec le nouveau stade.

Mais Wilfried Neven, le CEO d’Allianz Belgique, avait répondu : "Ce sujet n’est pas à l’ordre du jour maintenant."

Dans les semaines et les mois à venir, Ghelamco devra négocier avec Allianz et avec Anderlecht, vu que le projet de financement doit être signé à la fin du mois de juin.