4-1 et 7-0. Les deux favoris au titre ont fait fort ce soir, mais Anderlecht a eu le temps d'avoir peur. Les mauves reprennent néanmoins la tête du championnat

BRUXELLES A Sclessin, le Standard s'est offert un festival de buts devant un Lierse très pâle. Witsel ouvrait le score sur un très bon service de Defour. Pieroni inscrivait le deuxième après un excellent centre de Carcela, pied droit tandis que Defour réussissait un deuxième assist' dans la foulée pour Cyriac.

A la mi-temps, tout était déjà joué. Van Meir replaçait donc ses hommes pour éviter l'hécatombe, mais rien n'y fit. A la reprise, Witsel inscrivait facilement le 4e, seul dans le petit rectangle après une tête de Leye, qui n'aura pas eu la chance de participer à la fête. Carcela trouvait lui aussi les filets de Kawashima pour le 5-0 sur une superbe remise de Cyriac, auteur d'un gros match.

L'Ivoirien allait d'ailleurs s'offrir un triplé en inscrivant les deux derniers buts de la soirée pour fixer le score à 7-0 alors que Blazic, pour sa seule véritable intervention, s'était imposé devant Kovacs sur penalty (commis par Mangala).

Anderlecht reprend la tête dans la douleur

Cela devait n'être qu'une simple formalité pour Anderlecht. Ce fut pourtant loin d'être le cas. Privés de 6 titulaires dont Lukaku suspendu, les mauves se sont faits peur contre la lanterne rouge carolo.

Les Zèbres surprenaient leur hôte du jour dès la 12e minute via Kaya qui ponctuait de belle manière le travail préparatoire de Losada. Charleroi était loin de se replier après ce but mais se retrouvait contraint de le faire après la demi-heure suite à l'exclusion de Fabris. Malgré ce fait de match, les carolos rejoignaient le vestiaire sur ce score de 0-1.

En deuxième mi-temps, Ariel Jacobs faisait monter Jonathan Legear. L'homme en forme des bruxellois n'allait mettre que 2m30 pour être décisif en servant parfaitement De Sutter pour l'égalisation. La tâche carolo allait encore un peu se compliquer lorsque Ederson était lui aussi prié de prendre sa douche après une seconde carte jaune. Anderlecht allait finalement émerger quelques minutes plus tard grâce au jeune Kabananga lui aussi monté au jeu. En fin de rencontre, Legear (80e) et Suarez (89e) allaient donner au score son allure définitive.


© La Dernière Heure 2010