Le Sporting a renoué avec la victoire et retrouve la confiance avant d'affronter l'Hapöel Tel-Aviv jeudi


Le Standard frustré


Wesley Sonck efficace pour Bruges


ANDERLECHT Les Anderlechtois, qui n'avaient plus gagné en championnat depuis le 2 septembre, sont enfin parvenus à retrouver le chemin de la victoire. Et avec la manière... du moins durant une première période très convaincante.

Dès l'entame d'une rencontre très rythmée et engagée, les hommes de Franky Vercauteren ont mis leur empreinte sur le match, laissant peu d'initiative aux Flandriens et multipliant les occasions. Le but de Legear peu avant le quart d'heure avait libéré Anderlecht. Le Liégeois a ouvert le score d'une très belle frappe, bien lancé par un Frutos à moitié au sol.

Le grand Argentin, dont c'était la première titularisation depuis le retour de blessure, manque encore de rythme et n'a pas réussi tout ce qu'il entreprenait mais force est de constater que le Sporting présente un visage différent quand il peut l'aligner. L'équipe possède dès lors un point d'ancrage fort utile, à la fois capable de marquer et de faire marquer. C'est d'ailleurs le Sud-Américain qui doubla la marque. Suite à une erreur d'appréciation de Grncarov, le ballon arriva dans les pieds de Hassan, qui isola parfaitement l'Argentin, très ému de pouvoir à nouveau faire trembler les filets devant son public.

Les supporters mauves étaient rassurés en prenant leur café à la mi-temps, croyant que leurs protégés étaient sur la voie d'un succès facile. Ils allaient l'être nettement moins quelques secondes après s'être rassis : Grégoire, qui venait de monter d'un cran, délivra un centre que Ruiz, à peine entré au jeu, reprit victorieusement de la tête (2-1). Un coaching très efficace de Sollied ! Les Anderlechtois déploraient une faute du Costaricain sur Juhasz et s'en plaignèrent à M. Gumienny, ce qui valut à Hassan et Frutos d'être avertis.

La tension monta d'un cran en seconde période quand Polak, soutenu par tout le stade, réclama u n penalty que l'arbitre n'accorda pas suite à une phase très litigieuse avec Svetlicic.

Parfois très dominés durant la seconde période, les Bruxellois ont tenu, grâce notamment à un sauvetage sur sa ligne de Pareja. Ils empochent trois points, qui leur permettent de rejoindre Genk à la 4e place. Il était également très important pour les Mauves de retrouver leur confiance avant d'affronter l'Hapöel Tel-Aviv jeudi.. puis de négocier un très périlleux déplacement au Cercle.



© La Dernière Heure 2007