Touché au bras le 9 mars, Arnor Angeli ne peut toujours pas conduire

MONS la fait maintenant un peu plus d’un mois qu’Arnor Angeli ronge son frein, loin du Tondreau. Blessé lors du déplacement au Cercle, le Bruxellois, opéré d’une fracture de l’humérus depuis, n’est pas encore réapparu au Tondreau. La raison est simple : il lui est toujours interdit de prendre le volant.

Sa revalidation, c’est donc à Bruxelles qu’il l’effectue, et notamment dans une salle de sports située à 50 mètres de son domicile ucclois. “Je passe en outre entre les mains du kiné entre 3 et 5 fois par semaine”, explique le jeune homme, qui doit se contenter de muscler le bas du corps. “Tant que la consolidation du bras n’est pas terminée, il est hors de question de reprendre la course. Une visite chez le chirurgien est programmée le 17 avril. J’imagine qu’il me donnera le feu vert.”

Bien que sur la touche pour une assez longue période encore, Arnor Angeli n’a pas été oublié par le staff montois. Pas plus tard qu’hier, Enzo Scifo a pris des nouvelles d’un joueur qui a également reçu quelques coups de fil de Dimitri Mbuyu. “Le coach m’a demandé de passer au stade. Je lui ai expliqué que ce n’était pas évident. Je ne peux pas conduire tandis que mes parents travaillent tous les deux. Je serai sans doute de passage à Mons la semaine prochaine afin qu’on m’aiguille vers un programme spécifique. En tout cas, cela fait plaisir de ne pas être oublié.”

L’ancien Standardman ne brûlera pas les étapes le séparant d’un retour à l’entraînement. “Ma saison est de toute manière terminée. Inutile, donc, de précipiter les choses.”

Titulaire à 12 reprises seulement, le gaucher ne considère pas pour autant sa saison comme ratée : “Je suis heureux d’être un Montois. J’aurais peut-être pu jouer davantage mais dans l’ensemble, et même si elle va se terminer sur une mauvaise note pour moi, la saison s’est bien déroulée. J’avais dit que c’était le moment d’exploser. Je préfère donc préparer mon retour sans me fixer d’autre objectif sinon celui d’être à nouveau à 100 % à la reprise.”


© La Dernière Heure 2013