Arsenal a produit une performance décevante à Wigan (0-0), concédant son troisième match nul de championnat consécutif et abandonnant deux points très importants dans la course au titre


LONDRES Mardi dernier, Arsenal s'imposait à Milan face au champion d'Europe en titre, au terme d'une prestation époustouflante. Dimanche, cette même équipe d'Arsenal a été accrochée par Wigan (0-0), 15e du classement de la Premier League, médiocre équipe qui n'a remporté que sept matches cette saison en 29 journées.

Les joueurs d'Arsène Wenger n'ont plus gagné depuis trois matches de championnat. Et cela commence à faire beaucoup. Ils n'ont pris que 3 points sur 9 possibles et Manchester United, en cas de victoire face à la lanterne rouge Derby samedi prochain, reprendra la tête du classement.

De même, si Chelsea remporte ses deux matches de retard sur les Gunners (face à Tottenham et Derby), ils reviendront alors à deux points de leurs rivaux Londoniens.

Il existe plusieurs raisons pour expliquer la contre-performance d'Arsenal cet après midi. Les héros de Milan étaient fatigués. Dans les duels, les appels, les passes, les mouvements, ils n'avaient pas la même fraîcheur, ni précision.

Ensuite, la mauvaise pelouse, indigne d'un club de Premier League, n'a pas aidé les Gunners à développer leur jeu. Enfin, comme souvent ces derniers temps, les hommes de William Gallas ont pêché par manque de réalisme. Ainsi Adebayor a de nouveau raté deux belles occasions (1 et 48). Sans milieu droit (Eboué suspendu, Rosicky, Walcott et Diaby blessés), Arsenal n'avait pas son inspiration habituelle.

Au final, ces deux points perdus dimanche pourraient coûter cher à la fin de la saison, peut être même le titre.

Dans les autres matches du jour, Everton a battu Sunderland, et revient à hauteur de Liverpool, pour la quatrième place tant convoitée car qualificative pour la Ligue des Champions, et qui se jouera entre les deux ennemis de la Mersey.

Tottenham, après deux défaites consécutives, s'est bien repris en écrasant West Ham (4-0).