Éliminé en quart de finale du Mondial, Fabio Capello, le sélectionneur de l'Angleterre, aurait compris s'il avait été limogé


BRUXELLES "J'aurais compris si la FA avait décidé de me virer. Cette période n'est pas bonne pour moi, mais je regarde vers l'avant. C'est notre boulot. Quand on gagne, on est les meilleurs, et quand on perd, ce n'est rien", a déclaré Capello lors d'un point presse, promettant de faire mieux à l'Euro-2012.

"Les supporteurs étaient très confiants dans l'équipe et les résultats n'ont pas été à la hauteur des attentes. Moi aussi, j'étais très confiant dans l'équipe, parce que mon objectif était de jouer la finale, et cela n'a pas été le cas", a-t-il ajouté.

Compte tenu de la déception en Angleterre, Capello s'attend à des sifflets lorsque l'équipe pénétrera mercredi sur la pelouse de Wembley pour un match amical contre la Hongrie, sa première sortie après sa piteuse défaite en quart de finale du Mondial contre l'Allemagne (4-1).

Le sélectionneur a répété que les joueurs étaient arrivés beaucoup trop fatigués en Afrique du Sud, après une saison éprouvante en Angleterre, et qu'il était indispensable de faire une pause avant d'entamer une grande compétition internationale, même si cela empiètait sur la préparation.

"Je me rappellerai toujours quand le Danemark a remporté l'Euro (en 1992). Ils étaient à la plage et ils sont arrivés quatre jours avant leur premier match, parce que la Yougoslavie venait d'être exclue du tournoi", a-t-il insisté.

© La Dernière Heure 2010