Plusieurs anciens rouches ont marqué le médian de l’Albert…

MONS Pendant deux saisons dans le noyau A du Standard, Arnor Angeli a vu passer une kyrielle de joueurs talentueux mais aussi charismatiques. Le Bruxellois formé à l’Union, Anderlecht et le Brussels nous a ouvert sa boîte à souvenirs…

Milan Jovanovic : “Une vraie boule d’énergie. J’ai passé beaucoup de temps avec lui lors des mises au vert car nous occupions la même chambre. Il chantait toujours des chansons serbes. Qu’est-ce qu’il nous cassait les oreilles. Son caractère ? C’est un gentil garçon qui est démonstratif. Il dit tout haut ce qu’il pense. J’aime les personnes avec cette personnalité.”

Dieumerci Mbokani : “C’est le to du top. À l’entraînement, il prenait le ballon, dribblait trois hommes et s’en allait marquer un but. Sportivement, il a commis une erreur en partant à Monaco. Il a plus pensé à son compte en banque qu’au défi sportif. Je pense qu’Anderlecht n’est qu’une étape dans sa carrière. Lui aussi assurait la bonne ambiance dans le groupe. Son large sourire ne quittait presque jamais son faciès. Il arrivait à l’entraînement en voiture avec la musique au maximum de son volume. Malgré cela, il bossait sérieusement.”

Gohi Bi Cyriac : “Quand il ne sera plus blessé, il deviendra un titulaire indiscutable au Sporting. Ce sera peut-être le remplaçant de Mbokani si Dieu quitte la Belgique. S’ils évoluent ensemble au Sporting, cela va faire des dégâts. Je n’ai jamais vu un joueur avec une telle explosivité et une telle détente. Je le croise encore souvent dans un grand centre commercial anderlechtois.”

Mehdi Carcela : “C’est avec lui et Axel Witsel que je m’entendais le mieux. On a passé beaucoup de temps ensemble. Contrairement à ce que certains pensent, ce n’est pas du tout un voyou. Sa priorité, c’est sa famille et ses amis. Quand il touchait son salaire, il aidait souvent ses proches ou offrait des cadeaux. Au niveau sportif, il a tout pour réussir une bonne carrière : explosivité et technique.”

Meme Tchite : “On rigolait toujours avec lui. Jamais le dernier à faire une blague. On pouvait aussi compter sur lui. Il m’a souvent déposé à la maison quand je n’avais pas encore de voiture. Un super joueur quand son équipe évolue en profondeur où il peut faire parler son sens du but…”

© La Dernière Heure 2012