C'est le défenseur français Sébastien Squillaci qui a délivré les Gunners de la tête

LONDRES Arsenal est revenu à un point du leader Manchester United grâce à sa difficile victoire à domicile face à Stoke (1-0) en match en retard de la 18e journée, dans une rencontre marquée par les blessures de Fabregas et Walcott.

Pendant que Manchester United bataillait à Marseille (0-0) lors de son huitième de finale aller de Ligue des champions, Arsenal a souffert mais a donc intensifié sa pression sur le leader avec ce match joué de plus.

Et il ne fallait pas arriver en retard mercredi soir à l'Emirates Stadium. Tout s'est en effet pratiquement joué dans le premier quart d'heure entre Gunners et Potters, suite à un début de match tonitruant des Londoniens. Theo Walcott aurait en effet pu inscrire deux buts avec un tir sur le poteau (2) puis en ratant sa frappe face au but (8).

La déception des supporteurs locaux n'a cependant pas duré longtemps puisque six minutes plus tard, c'est Sébastien Squillaci, titulaire suite à la blessure de Laurent Koscielny, qui a a inscrit le seul but du match (14) sur une remise de Bendtner après un corner de Wilshere.

Cette bonne nouvelle a été suivie d'une beaucoup plus mauvaise avec la sortie sur blessure de Cesc Fabregas dès la 15e minute. Le maître à jouer espagnol semble avoir été touché au genou. A quatre jours de la finale de la Coupe de la ligue face à Birmingham, c'est forcément inquiétant pour Arsenal.

Sans Fabregas, Arsenal a alors produit un football beaucoup plus brouillon et a même manqué de se faire surprendre par une belle frappe de Carew détournée par Szczesny (35).

Samir Nasri, capitaine depuis la sortie de Fabregas, a lui vu son coup franc passer de peu à côté (40).

La seconde période a même été plus équilibrée avec une équipe de Stoke beaucoup plus déterminée. Shawcross a ainsi placé une tête à côté (48) et Huth une autre au dessus (59).

Arsenal n'est pas parvenu à poser son jeu et à se créer de véritables occasions hormis une frappe Wilshere sur Begovic (64) alors que Walcott a lui totalement raté la cible face au but dans la même minute.

Mais surtout, Arsenal a été touché par une autre mauvaise nouvelle avec la blessure de Walcott après un choc avec Whitehead (68).


Aussi bénéfique soit-elle au classement, la victoire s'est donc payée au prix fort pour Arsenal.

© La Dernière Heure 2011