Pour atteindre cet objectif, Ariël Jacobs compte sur tous les maillons de la chaîne

MOUSCRON Hier matin, Ariël Jacobs a assuré sa première conférence de presse à l'Excelsior de Mouscron après les présentations d'usage effectuées par Francis D'Haese. Une prise de parole que les aficionados du club frontalier attendaient depuis le début de la semai-ne.

"Après le match de samedi, nous avons bien senti qu'il y avait des choses à faire, explique Francis D'Haese. Gil Vandenbrouck a pris les devants en sollicitant une redistribution des cartes. Lundi, nous avons donc eu un premier contact avec Ariël Jacobs et nous sommes rapidement tombés d'accord."




Une décision qui devrait faire du bien à Mouscron d'autant que le nouvel entraîneur pourra compter sur un directeur technique qui connaît bien la maison en la personne de... Gil Vandenbrouck.

"Comme souvent dans le petit monde du football, tout s'est passé très vite et la semaine dernière, je ne m'imaginais pas être ici aujourd'hui, explique Ariël Jacobs. Mais après avoir eu un contact avec Jean-Pierre Detremmerie et m'être octroyé un petit délai de réflexion, j'ai pris la décision de relever le défi. Je remercie d'ail- leurs le club et plus particulièrement MM. Detremmerie et D'Haese pour la confiance qu'ils m'accordent et je vais tout mettre en oeuvre pour m'en montrer digne. Pour le reste, je ne vais pas m'attarder sur les habituels clichés lorsqu'il y a un changement d'entraîneur, même si, cette fois, le cas est un peu particulier puisque mon prédécesseur à lui-même sollicité son départ et qu'il occupera d'autres fonctions au club. La réalité c'est que nous devons tout faire pour assurer le maintien du club le plus rapidement possible. Actuellement, ce qui compte ce n'est pas moi, c'est tout le groupe car pour atteindre l'objectif que nous nous sommes fixé, nous aurons besoin de tous les maillons de la chaîne. Le seul cliché que je vais me permettre lors de cette première conférence de presse, c'est qu'il nous reste quinze matches et que ce sont quinze matches de Coupe. C'est de cette façon qu'il faudra aborder les choses si nous voulons nous débarrasser rapidement du spectre de la descente."

Visiblement, le nouvel entraîneur des Hurlus, qui prendra ses fonctions mardi, se montre plutôt optimiste après un premier contact avec le groupe.

"La marge entre le haut et le bas de la colonne de droite est étroite. Je prends l'exemple de Saint-Trond qui, après deux victoires, s'est dégagé du bas de classement. Nous savons ce qu'il nous reste à faire pour prendre nos distances."



© La Dernière Heure 2007