Avec deux petits points seulement au compteur, Tubize est bon dernier.

"C’est dur de sortir des matches en se disant qu’on a bien joué, qu’on a fait bloc, qu’on n’a pas été mis en danger, qu’on méritait mieux mais qu’au final, on repart sans rien. Il nous manque quelque chose" , voilà les mots qu’avait Ibrahima Ba après la nouvelle désillusion vécue à OHL.

La question, c’est que manque-t-il à Tubize pour enfin gagner ce premier match ? Et là, difficile d’obtenir une réponse. "Je ne sais pas", rétorque le médian de l’AFC. "Tout ce que je sais, c’est qu’il va falloir continuer à travailler ensemble car il n’y a qu’en groupe que nous pourrons nous en sortir cette saison."

Même si on le sent, le manque de résultats commence à peser sur le moral des joueurs. "Pour l’instant, ce n’est pas facile mais la D1B est un championnat d’hommes, qui demande d’être costauds mentalement."

Avec un bien maigre bilan de 2 points sur 15, la situation commence à devenir inquiétante, même si Ibrahima Ba refuse de baisser les bras. "Notre situation n’est pas évidente mais ça fait trois ans que je suis dans ce championnat et je sais que tout peut aller très vite. Il suffit juste de gagner un match pour retrouver la confiance qui nous permettra d’enchaîner les bons résultats. On a besoin de cette première victoire et j’espère qu’elle tombera dès le prochain match, face au Lierse."

Un premier succès qui aurait pu, qui aurait dû, tomber vendredi à OHL, tant Tubize a livré 45 premières minutes de bonne facture, avant de subir le second acte. "Mais on a encore manqué de lucidité dans nos reconversions offensives. Il faut corriger ça car on n’a plus le temps d’attendre."