Balaban reste très attaché au Club : "Ça me fait mal de voir que cette équipe ne gagne plus de titre..."

ATHÈNES Balaban évoque son attachement à la Belgique et à la Venise du Nord .

Bosko, suivez-vous encore le football belge de près ?

"J'essaie autant que je peux. Je reste aussi très attaché à Bruges, un club où j'ai passé de superbes moments. Les supporters m'ont toujours soutenu."

Vous restez un supporter de Bruges ?

"Oui, et ça me fait mal de voir mon ancien club peiner de la sorte. Cela fait trop longtemps qu'il court après un titre ! À mon époque, pas si lointaine, on gagnait des titres et on disputait la Ligue des Champions. C'est encore possible pour Bruges aujour- d'hui ! Pour moi, ce club ne doit jamais viser une autre place que la première."

Selon vous, à quoi est due la période de disette du Club ?

"Le problème est complexe. Bien sûr, c'est aux joueurs qui sont sur le terrain de faire des résultats. Mais la direction brugeoise a elle aussi commis des erreurs. Elle est la première responsable du manque de qualité dans l'équipe, car c'est elle qui réalise des transferts. Le salut brugeois doit venir de là : de nouveaux joueurs capables de faire la différence."

Des joueurs de caractère... comme vous ?

"J'ai de la personnalité, je l'ai déjà montré et c'est clair que c'est important. Mais le Club en a encore : je pense notamment à Jonathan Blondel, avec qui je suis encore en contact. Cela me fait très plaisir de voir qu'il est revenu au premier plan."



© La Dernière Heure 2009