L’international allemand a indiqué pour la première fois publiquement qu’il voulait rejoindre le champion d’Angleterre en titre

MUNICH «Nous sommes en pleines négociations avec Chelsea, elles sont sérieuses », a expliqué Ballack, 29 ans qui assistait jeudi à Munich (sud) à la présentation d’un livre intitulé «Ballack, son parcours » retraçant sa carrière.

«Rien n’est encore signé ou décidé, mais je sais ce que je veux », a ajouté le maître à jouer du Bayern, qui arrive en juin en fin de contrat avec le club bavarois. Le capitaine de l’équipe d’Allemagne a confié avoir rencontré l’entraîneur portugais de Chelsea, Jose Mourinho: «Nous avons déjà discuté et on peut dire que j’avais un sentiment plutôt agréable à l’issue de cette rencontre. »

Ballack, courtisé également par le Real Madrid (1re div.
espagnole) selon la presse allemande, a souligné que «Chelsea est une très bonne équipe » et «un club très, très intéressant. »

Selon la presse anglaise, Chelsea serait prêt à lui offrir un salaire hebdomadaire de 177.600 euros.

Formé en ex-RDA communiste, Ballack, passé notamment par Kaiserslautern et Leverkusen (1re div. allemande), a avoué qu’il «avait toujours voulu jouer un jour à l’étranger »: «C’est sans doute la dernière occasion pour moi de le faire », a-t-il insisté.

Jusque là, Ballack, qui avait refusé à l’automne l’offre de prolongation de contrat du Bayern Munich, son club depuis 2002, avait refusé d’évoquer publiquement son avenir. Mais mercredi, son agent et conseiller Michael Becker avait dans des termes identiques déjà indiqué que son client «menait des négociations sérieuses » avec les champions d’Angleterre en titre.

Les récentes critiques du manageur général du Bayern Munich, Uli Hoeness, semblent avoir décidé Ballack à passer la vitesse supérieure avec Chelsea et à faire état publiquement de l’avancée des négociations. Hoeness avait estimé en début de semaine que Ballack était uniquement motivé par l’argent, et non pas par l’envie «d’apprendre une nouvelle langue ou de découvrir une nouvelle culture. » Depuis plusieurs rencontres à domicile du Bayern, Ballack est régulièrement sifflé par les supporteurs bavarois.